NOUVELLES

Kofi Annan fait part de ses préoccupations au président syrien Assad

29/05/2012 08:58 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan a fait part au président syrien Bachar al-Assad lors de leur rencontre mardi à Damas, des "graves préoccupations de la communauté internationale", surtout après le massacre à Houla, selon le porte-parole de M. Annan.

M. Annan "a indiqué de façon franche à M. Assad sa conviction que le plan en six points ne peut pas réussir si des mesures courageuses ne sont pas prises pour mettre fin aux violences et libérer les prisonniers, et souligné l'importance d'une mise en oeuvre complète du plan", a indiqué Ahmad Fawzi.

L'émissaire s'adressera à la presse dans l'après-midi, a ajouté M. Fawzi dans un communiqué.

Le porte-parole du ministère syrien des Affaires Etrangères, Jihad Makdissi, a qualifié sur son compte Twitter de "positive et constructive" la rencontre entre MM. Assad et Annan.

"Discussions sur les détails pour faire avancer le plan et mettre fin aux violences", écrit-il.

A son arrivée lundi à Damas, pour sa deuxième visite depuis sa désignation comme médiateur pour la Syrie il y a trois mois, M. Annan s'était dit "horrifié" par le massacre qui a fait 108 morts dont une cinquantaine d'enfants vendredi et samedi dans la localité de Houla (centre).

"Ceux qui sont responsables de ces crimes brutaux devront en répondre", a-t-il lancé à propos de cette tuerie qui a mis encore un peu plus en péril son plan de paix et conduit le Conseil de sécurité à condamner Damas pour des "bombardements par les chars et l'artillerie gouvernementale contre un quartier résidentiel".

Lors de sa visite à Damas, M. Annan doit également rencontrer "des représentants de l'opposition et de la société civile" et le général Robert Mood, chef de la mission des observateurs de l'ONU en Syrie, a indiqué M. Fawzi.

Selon le photographe de l'AFP, M. Annan a rencontré mardi l'opposant Hassan Abdel-Azim, chef du Comité de coordination national pour le changement national et démocratique (CCNCD).

Le CCNCD, une coalition regroupant des composantes de l'opposition à l'intérieur de la Syrie, se démarque du Conseil national syrien (CNS) pour son refus de toute intervention étrangère

rm-cnp/sbh

PLUS:afp