NOUVELLES

Euro 2012: Malgré les nombreux prétendants, l'Espagne est l'équipe à battre

29/05/2012 12:45 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

LONDRES - Avant, la seule chose à laquelle on s'attendait de l'Espagne lors de tournois majeurs, c'était de ne pas répondre aux attentes.

Maintenant, autre chose que la victoire serait décevant.

Après des années d'échecs, l'Espagne est maintenant la puissance numéro un du monde du soccer et c'est elle qui aura la plus grosse cible dans son dos à l'Euro 2012.

«Notre problème maintenant, c'est que nous n'arrivons pas à la phase finale comme il y a quatre ans, a expliqué le gardien espagnol Iker Casillas. À l'époque, les autres équipes nous connaissaient, mais nous avons surpris les gens peu à peu jusqu'à ce que nous remportions un championnat bien mérité. Maintenant, toutes les autres équipes nationales savent comment l'Espagne joue et ils vont vouloir nous compliquer la tâche.»

Et il ne manque pas de prétendants qui voudront détrôner les champions en titre.

Les Pays-Bas seront peut-être encore le plus gros obstacle dans le chemin de l'Espagne, qui a eu besoin d'une prolongation pour les battre en finale de la Coupe du monde en 2010. Cependant, les autres suspects habituels seront aussi dans la lutte. L'Allemagne, l'Italie, la France, le Portugal et l'Angleterre compteront tous sur des formations dangereuses en Pologne et en Ukraine pour le tournoi qui se déroulera du 8 juin au 1er juillet.

Et puisque c'est l'Euro, aucune équipe ne peut être prise pour battue — comme la Grèce et le Danemark l'ont démontré en 2004 et en 1992, respectivement.

Mais jusqu'à preuve du contraire, l'Espagne est l'équipe à battre.

Après s'être forgé une réputation d'équipe qui décevait toujours lors de tournois majeurs, la formation espagnole a exploité son jeu offensif à la perfection en route vers des triomphes consécutifs à l'Euro 2008, puis deux ans plus tard à la Coupe du monde.

Cette fois, ils devront se passer de l'attaquant David Villa, blessé. Ce dernier avait joué un rôle clé dans les succès de l'équipe. L'Espagne pourra quand même compter sur de nombreux joueurs talentueux, dont les milieux de terrain du FC Barcelone Xavi Hernandez et Andres Iniesta. Si Fernando Torres peut retrouver sa touche, l'Espagne a de bonnes chances de continuer sa dynastie et de devenir la première équipe à défendre avec succès son titre européen.

«Nous croyons compter sur un groupe exceptionnel de joueurs, a déclaré Xavi. Le monde entier nous aura à l'oeil et il y aura certainement de la pression, mais le bon type de pression.»

Cela signifie aussi qu'il y aura moins de pression sur les autres équipes, ce que plusieurs voient d'un bon oeil. Plusieurs des puissances habituelles ont tenté de baisser les attentes.

Les joueurs italiens et français ont parlé de leur équipe en disant qu'elle pouvait causer des surprises, mais ont refusé de prétendre être parmi les favoris.

Les Allemands ont été plus directs et espèrent bien remporter les grands honneurs.

«Les Espagnoles comptent sur une bonne équipe, mais nous nous sommes rapprochés. Nous nous sommes améliorés, a mentionné le milieu de terrain allemand Mesut Oezil. Notre but est de gagner le championnat.»

L'Euro 2012 donnera son coup d'envoi le 8 juin quand la Pologne affrontera la Grèce, un pays qui sait comment causer une surprise.

PLUS:pc