NOUVELLES

En visite en Ukraine, le FMI dresse une liste de recommandations au pays

29/05/2012 12:38 EDT | Actualisé 29/07/2012 05:12 EDT

Le Fonds monétaire international (FMI) a dressé mardi, à la fin d'une visite en Ukraine, une liste de recommandations à l'attention des autorités locales qui ne laisse entrevoir aucune reprise rapide de son assistance financière à ce pays.

"Nous recommandons une hausse importante et franche des tarifs [du gaz et du chauffage] suivie d'augmentations régulières", indique le chef de la mission du FMI pour l'Ukraine, Chris Jarvis, dans un communiqué publié à Washington à l'issue d'un séjour d'une semaine à Kiev.

"Nous recommandons également de donner plus d'argent aux ménages les plus pauvres pour compenser" l'effet de ces mesures destinées à renflouer les comptes de la société publique d'exploitation et de transport des hydrocarbures Naftogaz, ajoute M. Jarvis.

Le FMI a accordé à l'Ukraine une ligne de crédit de 15,3 milliards de dollars en juillet 2010. Celle-ci court jusqu'à la fin 2012, mais le Fonds n'a mis à disposition de Kiev que les deux premières tranches de ce prêt (la dernière en décembre 2010), pour un montant total de 3,4 milliards de dollars.

Le gouvernement ukrainien avait indiqué en mars que les négociations en vue d'une reprise des versements du FMI étaient "dans l'impasse" à cause de la question des prix du gaz.

"Ils n'ont qu'une seule position, augmenter les tarifs, comme si on n'avait pas d'autres problèmes. Nous n'allons pas les augmenter", avait alors déclaré le vice-Premier ministre Sergui Tiguipko, à quelques mois d'élections législatives prévues pour le mois d'octobre.

Les recommandations du Fonds ne s'arrêtent pas au secteur de l'énergie.

"Nous continuons de penser qu'une plus grande flexibilité du taux de change permettrait à l'Ukraine de s'adapter mieux au changements économiques conjoncturels et lui fournirait un coussin de sécurité contre les chocs extérieurs", indique le communiqué de M. Jarvis.

Le Fonds estime encore que "le secteur financier a besoin d'être renforcé davantage" et préconise "des réformes ambitieuses pour améliorer les conditions de vie et permettre à l'Ukraine d'atteindre son potentiel économique".

mj/sl/eg

PLUS:afp