BANGKOK - L'opposante birmane Aung San Suu Kyi, qui n'avait pas quitté la Birmanie depuis 24 ans, a pris l'avion mardi pour se rendre en Thaïlande, première étape d'un périple qui doit l'emmener dans plusieurs pays.

Avec l'installation d'un gouvernement élu l'an dernier en Birmanie, puis son élection et celle d'autres membres de son parti aux législatives, Aung San Suu Kyi se sent désormais suffisamment libre pour voyager à l'étranger.

Elle doit passer plusieurs jours en Thaïlande. À son arrivée mardi à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, elle a été conduite sous bonne garde jusqu'à une voiture, évitant la foule de journalistes qui l'attendaient.

Après son séjour en Thaïlande, l'opposante reviendra brièvement dans son pays avant de repartir en Europe à la mi-juin. Elle doit notamment se rendre en Norvège pour accepter officiellement le prix Nobel de la paix qui lui a été décerné en 1991 pour son combat en faveur de la démocratie en Birmanie.

Son périple européen doit aussi la conduire en Irlande et au Royaume-Uni. Elle prévoit également faire une escale à Paris, selon le ministère français des Affaires étrangères.

La dernière fois qu'Aung San Suu Kyi avait pris un vol international, c'était en avril 1988. Elle avait quitté Londres pour rendre visite à sa mère qui était mourante en Birmanie. Depuis, elle n'avait plus quitté le pays de crainte de ne plus être autorisée à y revenir.

Loading Slideshow...
  • L'icône pro-démocratie Aung San Suu Kyi, au centre, le 2 mai 2012. Elle sort du pays, une première depuis 24 ans. (Photo: AP/Khin Maung Win)

  • L'icône pro-démocratie Aung San Suu Kyi le 2 mai 2012. Elle sort du pays, une première depuis 24 ans. (Photo: AP/Khin Maung Win)

  • L'icône pro-démocratie Aung San Suu Kyi, au parlement birman le 2 mai 2012. Elle sort du pays, une première depuis 24 ans. (Photo: AP/Khin Maung Win)

  • L'icône pro-démocratie Aung San Suu Kyi, au centre, le 2 mai 2012. Elle sort du pays, une première depuis 24 ans. (Photo: AP/Khin Maung Win)

  • L'icône pro-démocratie Aung San Suu Kyi le 2 mai 2012. Elle sort du pays, une première depuis 24 ans. (Photo: AP/Khin Maung Win)

  • L'icône pro-démocratie Aung San Suu Kyi le 2 mai 2012. Elle sort du pays, une première depuis 24 ans. (Photo: AP/Khin Maung Win)