NOUVELLES

Trois blessés dans un échange de tirs à la frontière égypto-israélienne

28/05/2012 02:07 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

Trois personnes, vraisemblablement des migrants, ont été blessées lundi lors d'un échange de tirs alors qu'elles essayaient d'entrer en Israël depuis le Sinaï égyptien, a indiqué une porte-parole de l'armée à l'AFP.

"Les soldats ont repéré approximativement 24 personnes tenant de s'infiltrer et approchant de la barrière de sécurité. Ils ont réagi selon les règles d'engagement et tiré en direction des infiltrés qui ont répliqué", a-t-elle expliqué.

"Pendant l'échange de tirs, trois infiltrés ont été blessés", a-t-elle ajouté, en recourant à l'euphémisme utilisé par les Israéliens pour désigner les Africains tentant d'entrer en Israël illégalement pour travailler ou demander l'asile politique.

"Nous les avons évacués vers un hôpital israélien", a déclaré la porte-parole, sans préciser la gravité de leurs blessures.

Elle a fait état de "25 tentatives d'infiltration depuis début janvier.

Selon des statistiques du ministère de l'Intérieur, plus de 60.000 Africains vivent illégalement en Israël, majoritairement dans les quartiers pauvres du sud de Tel-Aviv.

Mercredi soir, des Africains ont été molestés et leurs voitures vandalisées lors d'une manifestation qui a rassemblé des centaines d'Israéliens dans le quartier défavorisé de Ha Tikva, certains hurlant "Les nègres, dehors!"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a condamné ces violences, affirmant qu'elles n'avaient "aucune place" en Israël, mais s'est engagé à "résoudre de façon responsable" le problème de l'immigration clandestine.

"Nous achèverons la construction du mur d'ici quelques mois et nous commencerons bientôt à renvoyer les immigrés dans leurs pays d'origine", a-t-il promis, en référence à la clôture de 250 km qu'Israël est en train de construire le long de sa frontière avec l'Egypte, très poreuse car passant en plein désert du Sinaï.

hmw/scw/cco/hj

PLUS:afp