NOUVELLES

Scandale des matchs truqués: le capitaine du Lazio est appréhendé

28/05/2012 01:21 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

ROME - La police italienne a mené, lundi, un nouveau coup de filet dans les milieux du football dans le cadre d'une enquête sur d'éventuels matchs de championnat truqués. Le capitaine de la Lazio de Rome, Stefano Mauri, et 13 autres personnes ont été interpellées, tandis que plusieurs perquisitions ont eu lieu.

L'actuel entraîneur de la Juventus, Antonio Conte, est lui aussi dans le collimateur pour des faits suspects alors qu'il était à la tête de Sienne la saison précédente en Série B.

Son domicile turinois a été perquisitionné. Autre joueur interrogé, Domenico Criscito, défenseur de la Squadra Azzurra et du Zenit Saint-Pétersbourg. Les enquêteurs ont d'ailleurs investi à l'aube le centre d'entraînement de l'équipe nationale à Coverciano, près de Florence.

Bien que se disant innocent, Criscito a vite payé le prix de l'enquête. Demetrio Albertini, vice-président de la Fédération italienne de football (FIGC), a annoncé peu après que le sélectionneur Cesare Prandelli et la fédération avaient décidé de ne pas l'envoyer à l'Euro «afin qu'il clarifie sa situation aussi vite que possible».

«L'enquête a trait avec ce qui s'est passé à Sienne», a précisé le procureur de Crémone, Roberto Di Martino.

«On examine sept ou huit matchs, certaines déclarations nous laissant penser qu'il y a eu trucage», a-t-il ajouté à propos du club toscan, dont le président Massimo Mezzaroma a également été entendu.

Ce coup de filet matinal visant 19 joueurs ou anciens joueurs survient alors que le parquet de Crémone enquête depuis plusieurs mois sur de possibles matchs truqués et intervient surtout une semaine avant que l'équipe d'Italie ne parte pour l'Euro disputé en Ukraine et Pologne.

Une autre vague d'interpellations avait eu lieu en juin 2011. En août suivant, la commission de discipline de la FIGC a notamment infligé six points de pénalité à l'Atalanta de Bergame, interdisant son capitaine, Cristiano Doni, de toute compétition pendant trois ans et demi. En Série B, Ascoli était aussi pénalisé de six points et d'une amende de 50 000 (64 200 $ CAN).

Concernant l'enquête en cours, les clubs de Série A comme l'Atalanta, Novara et Sienne font partie des 22 clubs prévenus début mai qu'ils faisaient l'objet d'une enquête. Le parquet de Crémone pense avoir mis au jour un réseau de paris truqués s'étendant jusqu'à Singapour et l'Amérique du Sud et en activité depuis une décennie au moins.

«Ce sera impossible d'aller au fond des choses parce que mes services n'en ont pas les moyens», a toutefois avoué le procureur Di Martino.

PLUS:pc