NOUVELLES

Matches truqués en Italie - Conte nie "toute implication"

28/05/2012 01:27 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

L'entraîneur de la Juventus Turin, Antonio Conte, a nié "toute implication" dans l'affaire des matches truqués dite "Calcioscommesse", après avoir été placé comme témoin assisté et subi chez lui une perquisition lundi matin.

"Je répète que je nie toute implication dans cette affaire, comme pour mes joueurs" de Sienne, qu'il entraînait la saison 2010-2011, visée par l'enquête. Le procureur de Crémone Roberto Di Martino a précisé que l'enquête étudiait "sept à huit matches de Sienne".

"Aujourd'hui j'ai reçu une notification de témoin assisté pour association de malfaiteurs, et on a perquisitionné chez moi", a dit Conte, les lèvres serrées, lors d'une allocation au centre d'entraînement de la Juve sans que les journalistes ne puissent poser une seule question.

"Pourquoi n'ai-je pas été d'abord appelé par le procureur de Crémone, je me serais attendu à ce qu'au moins on me parle", a demandé Conte.

Le président de la Juve, Andrea Agnelli, a également parlé pour manifester son soutien à Conte et assuré: "Il sera notre entraîneur la saison prochaine".

"Je suis également au côté (du défenseur de la Juve et de l'Italie) Leonardo Bonucci, qui se trouverait concerné aussi par cette affaire. Il supporte la pression, je lui fais confiance pour s'en sortir et jouer un grand Euro."

Bonucci sera également entendu à une date indéterminée comme témoin assisté, selon l'agence italienne Ansa, mais il est concerné par l'enquête du parquet de Bari et non par celle du parquet de Crémone, qui a conduit à l'arrestation de 19 personnes dont dix joueurs et dans le cadre de laquelle Criscito est témoin assisté.

Le défenseur Domenico Criscito a dû lui renoncer à l'Euro-2012 après avoir été entendu par la police lundi matin au centre d'entraînement de l'équipe d'Italie.

eba/gd

PLUS:afp