NOUVELLES

Matches truqués en Italie: Criscito n'ira pas à l'Euro-2012 (Fédération)

28/05/2012 07:31 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

L'international italien Domenico Criscito n'ira pas à l'Euro-2012 afin de "clarifier sa situation" dans l'enquête sur le scandale de matches truqués dit "Calcioscommesse" pour laquelle il a été interrogé lundi matin, a annoncé la Fédération italienne de football (FIGC).

"Criscito ne sera pas à l'Euro-2012, ce n'est pas son objectif principal, il veut clarifier sa situation", a dit lundi le vice-président de la FIGC Demetrio Albertini.

Criscito, 25 ans, arrière-gauche de l'équipe d'Italie (19 sélections), a été entendu comme témoin assisté par la police italienne sur le lieu même de l'entraînement de la "Nazionale" à Coverciano, à Florence (nord).

Le joueur n'est pas victime du "code éthique" instauré par le sélectionneur Cesare Prandelli, qui exige un comportement exemplaire des internationaux sur et en-dehors des terrains, mais ne serait plus assez serein pour disputer le championnat d'Europe, selon des sources proches de la FIGC.

"Ca fait mal que ça soit arrivé à la veille de la publication de la liste, mais je suis sûr que j'en sortirai grandi", a dit le joueur à la radio RTL 102.5.

"Ca ne me ressemble pas de faire des choses comme ça, a-t-il ajouté. Par bonheur, je n'ai pas besoin d'argent, 20, 30, 40 mille, je ne sais pas de combien il s'agit (pour les joueurs corrompus, ndlr), je n'en ai pas besoin. Je fais le métier dont je rêvais depuis tout petit, je ne vais pas tout gâcher pour des bêtises."

Le procureur de Crémone chargé de l'enquête, Roberto Di Martino, avait assuré qu'il n'existait "aucune mesure pour empêcher Criscito de quitter le territoire, il peut participer tranquillement à l'Euro. Le statut de témoin assisté (avviso di garanzia en italien, ndlr) est un instrument pour encadrer les personnes sous enquête, ce n'est pas un jugement de condamnation, on l'oublie trop souvent en Italie".

Le joueur s'est exprimé à travers un communiqué de son agent, Andrea D'Amico. "Criscito est serein, il entend clarifier au plus vite la situation. Il espère être entendu demain (mardi)", a-t-il dit.

Le joueur a expliqué s'être "seulement rendu à un rendez-vous avec des tifosi (supporters) après un derby (de Gênes) perdu" avec le Genoa contre la Sampdoria, a ajouté l'agent.

"J'ai eu Domenico au téléphone, a ajouté D'Amico, il est serein. +Qui me dédommagera si je ne vais pas à l'Euro et qu'ensuite je suis disculpé?+ m'a-t-il dit".

Sans Criscito, le poste d'arrière-gauche de l'Italie à l'Euro devrait être occupé par le Palermitain Federico Balzaretti ou le défenseur central polyvalent de la Juventus Turin, Giorgio Chiellini.

eba/gd

PLUS:afp