NOUVELLES

Mali: "très grande inquiétude" de la Francophonie

28/05/2012 04:55 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'Organisation internationale de la Francophonie Abdou Diouf a exprimé lundi sa "très grande inquiétude" devant l'évolution de la situation au Mali et appelé à "la mobilisation rapide" de la communauté internationale, indique l'OIF.

Abdou Diouf "a exprimé sa très grande inquiétude face aux dernières évolutions de la situation au Mali alors qu'une transition crédible peine à se mettre en place à Bamako", selon un communiqué de l'OIF.

"Je condamne de toutes mes forces les projets des mouvements armés radicaux qui veulent imposer leur loi, par la force ou par la terreur, aux populations du nord Mali", déclare M. Diouf cité par le communiqué.

"Pour retrouver la paix, l'unité et la stabilité du Mali, par le dialogue et la négociation, et en prenant toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection, la sécurité et le libre choix de toutes les composantes de la population malienne, j'appelle à une mobilisation rapide et massive de toute la communauté internationale", ajoute-t-il.

Estimant que la situation au Mali "constitue une menace grave contre la sécurité internationale", il rappelle "la disponibilité pleine et entière de la Francophonie pour appuyer et accompagner les efforts et les initiatives" des pays concernés de la région et des organisations régionales.

La rébellion touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et le mouvement islamiste Ansar Dine, deux des groupes qui contrôlent le nord du Mali depuis près de deux mois, ont annoncé samedi leur fusion et proclamé un "Etat islamique" dans la région. Le Nord a échappé au pouvoir central malien à la suite du putsch du 22 mars à Bamako.

dp/jlb

PLUS:afp