NOUVELLES

Lady Gaga se dit très déçue d'avoir dû annuler son spectacle en Indonésie

28/05/2012 11:25 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

DJAKARTA, Indonésie - Lady Gaga a dit à ses fans qu'elle était très déçue d'avoir dû annuler son concert en Indonésie, après que des extrémistes islamistes l'eurent menacée de violence et qualifiée d'«adoratrice du démon».

La controverse au sujet du concert vient entacher la réputation du pays majoritairement musulman, qui est habituellement perçu comme une société tolérante qui respecte la liberté d'expression.

Certains fans ont accusé la police — qui a refusé d'émettre un permis à la chanteuse pour des raisons de sécurité — de se soumettre à la volonté d'un petit groupe d'intimidateurs.

La chanteuse pop de 26 ans a écrit sur Twitter que le spectacle devait être annulé, ajoutant qu'elle était vraiment désolée et qu'elle était aussi déçue que ses fans, «peut-être même plus».

L'Indonésie, une nation de 240 millions d'habitants, est souvent cité par les États-Unis et d'autres pays comme un exemple de cohabitation entre la démocratie et l'islam. Depuis la fin de la dictature il y a un peu plus de 10 ans, le pays a connu une grande amélioration en ce qui a trait à la liberté de presse et au respect des droits humains.

Mais de petits groupes d'extrémistes se font de plus en plus entendre depuis quelques années, attaquant les chrétiens et membres d'autres minorités religieuses, les transsexuels, les athées et quiconque est jugé «immoral».

Le plus connu, le Front de défense de l'islam, juge que les vêtements sexy et les danses provocantes de Lady Gaga vont corrompre la jeunesse. Ses membres avaient promis de se rendre à l'aéroport par milliers si la chanteuse se pointait au pays. Certains avaient affirmé avoir acheté des billets pour pouvoir semer le chaos dans le stade de Djakarta, où devait avoir lieu le concert.

La police a répondu à ces menaces en refusant le permis nécessaires pour la tenue du concert. Après avoir reçu de nombreuses plaintes du public, elle est revenue sur sa décision, indiquant cependant que la chanteuse devrait modifier son spectacle pour obtenir le permis.

Lady Gaga a plutôt choisi d'annuler ce qui devait être le plus gros concert de sa tournée asiatique.

Ses admirateurs, qui obtiendront un remboursement, ont été déçus d'apprendre qu'ils ne pourront pas voir leur idole.

«Ça ne fait que montrer au monde à quel point les forces de sécurité sont faibles dans ce pays et que les policiers ont peur d'un groupe d'extrémistes», a déclaré Johnny Purba, un fan de Lady Gaga âgé de 25 ans.

«Le spectacle de deux heures de Gaga ne fera aucun mal aux musulmans indonésiens, a-t-il ajouté. Bon sang, elle n'est pas une terroriste!»

Les opposants à sa présence en Indonésie ont quant à eux montré leur satisfaction. «C'est une victoire pour les indonésiens musulmans, a indiqué l'un des chefs du Front de défense de l'islam, Salim Alatas. Merci, Dieu, de nous protéger d'une sorte de démon.»

PLUS:pc