NOUVELLES

JO-2012/scandale de billets: un responsable olympique ukrainien démissionne

28/05/2012 07:09 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

Le secrétaire général du Comité olympique ukrainien a démissionné lundi à la suite d'affirmations de la BBC selon lesquelles il aurait cherché à vendre au marché noir des billets des jeux Olympiques d'été à Londres.

Volodymyr Gerashchenko, "le secrétaire général du Comité olympique national a démissionné", a indiqué l'institution dans un bref communiqué publié sur son site.

Il a pris cette décision après une réunion du Comité vendredi, au cours de laquelle une commission spéciale a été créée pour enquêter sur cette affaire, précise le communiqué.

"Volodymyr Gerashchenko s'est dit prêt à coopérer avec les enquêteurs", selon la même source.

La BBC a révélé la semaine dernière que Volodymyr Gerashchenko avait été enregistré par l'un de ses reporters se faisant passer pour un revendeur de billets en train de proposer une centaine de billets pour les JO.

Contacté par la BBC, M. Gerashchenko a déclaré qu'il n'avait "jamais eu l'intention de vendre des billets et (avait) répondu par politesse à la demande de rendez-vous d'un revendeur".

La BBC précise pourtant qu'à la question de savoir s'il acceptait d'être payé par virement bancaire, M. Gerashchenko aurait répondu au faux revendeur rencontré dans un hôtel londonien qu'il préférait du liquide et serait de retour dans la ville hôte des Jeux le 10 juillet, soit un peu moins de deux semaines avant le début de l'événement.

"Je sais que vous êtes un revendeur, aurait-il dit au reporter. C'est pourquoi vous êtes la priorité N.1 pour moi. Si nous avons des billets excédentaires, nous vous contacterons."

La revente au marché noir de billets des JO-2012 est passible de 20.000 livres d'amende (25.000 euros).

La ministre des sports britannique, Tessa Jowell, ainsi qu'un porte-parole du Comité international olympique (CIO) ont promis de "lourdes sanctions" si les faits dont est soupçonné M. Gerashchenko étaient avérés.

Après la révélation de cette affaire, M. Gerashchenko a été aussitôt suspendu de ses fonctions par le président du Comité olympique ukrainien, Sergei Bubka, qui avait écourté un déplacement au Canada pour rentrer en Ukraine.

Ce scandale intervient à un très mauvais moment pour l'Ukraine qui accueille l'Euro-2012 de football co-organisé du 8 juin au 1er juillet avec la Pologne, alors que Kiev fait face à de vives critiques de l'Occident dénonçant le sort en prison de l'ex-Première ministre et opposante Ioulia Timochenko.

Des responsables de plusieurs pays européens, notamment l'Allemagne et la France, ont menacé de boycotter l'Ukraine en renonçant à venir voir des matches de l'Euro.

ant/bfi/jcp

PLUS:afp