NOUVELLES

Explosion à Nairobi: un "acte de terrorisme" selon le Premier ministre

28/05/2012 09:28 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre kényan Raila Odinga a dénoncé "un acte de terrorisme" à propos d'une explosion qui a fait une trentaine de blessés lundi en plein centre de la capitale Nairobi.

Le chef de la police kénayne Mathew Iteere avait au contraire auparavant estimé que l'explosion avait été "le plus probablement dûe à un problème électrique" dans le petit centre commercial où elle s'est produite.

"Ce sont des actes haineux, nous sommes menacés mais on ne nous intimidera pas", a déclaré M. Odinga qui s'est rendu sur les lieux. "Ces actes de terrorisme ne vont pas nous intimider, nous resterons unis", a poursuivi le Premier ministre, appelant à renforcer les forces de sécurité du pays.

"Il s'agit de terrorisme, nous les avons chassé et maintenant ils tentent de revenir", a encore déclaré M. Odinga, dans ce qui parait être une référence à l'intervention de l'armée kényane depuis octobre dernier en Somalie voisine pour tenter d'y déloger les insurgés islamistes shebab.

Une série d'attentats à la grenade ont déjà été commis ces derniers mois au Kenya depuis l'intervention armée kényane en Somalie.

Le chef de la police kényane avait cependant assuré auparavant lundi "être en mesure de prouver qu'il ne s'agissait pas d'une attaque à la grenade ou de l'explosion d'une bombe". "Les conclusions préliminaires nous donnent à penser qu'il s'est agi d'un problème électrique" qui a provoqué une explosion puis un début d'incendie dans le centre commercial, avait alors poursuivi Mathew Iteere.

La société de distribution d'énergie au Kenya, Kenya Power, a pour sa part estimé que l'explosion ne pouvait être dûe à un problème électrique.

bb/jlb

PLUS:afp