NOUVELLES

Dix membres d'Al-Qaïda et un civil tués au Yémen

28/05/2012 07:19 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

Dix membres d'Al-Qaïda et un civil ont été tués dans des combats près de Jaar, fief du réseau extrémiste dans le sud du Yémen et un raid attribué à un drone américain dans le centre du pays.

"Un drone américain a visé lundi le convoi du chef d'Al-Qaïda dans la province de Baïda, Qaed al-Dahab, qui a échappé à l'attaque mais dont les cinq gardes ont péri", a indiqué une source tribale.

L'attaque a eu lieu, selon cette source, dans la zone de Manaseh, à l'est de Radah, dans le centre du Yémen où Al-Qaïda a une certaine implantation.

Dans la nuit de dimanche à lundi, "cinq membres d'Al-Qaïda et un civil ont été tués", dans les combats autour de Jaar, a déclaré une source militaire, précisant que l'un des morts du réseau extrémiste était un commandant de rang moyen d'une cellule appelée Abdel Rahmane al-Mousallami.

Un responsable local de Jaar a confirmé ce bilan et indiqué que les cinq morts d'Al-Qaïda ont été enterrés.

Les soldats de l'armée se "trouvent à trois km de Jaar" et cernent la ville par le nord, l'est et l'ouest, a indiqué la source militaire, ajoutant que l'aviation soutenait les troupes au sol. "Nous sommes en train de resserrer l'étau autour d'Al-Qaïda", a précisé cette source.

L'armée poursuivait ses opérations autour de Zinjibar, capitale de la province d'Abyane, à une dizaine de km au sud de Jaar, a ajouté la même source militaire mais sans donner de précisions.

L'armée a lancé des opérations le 12 mai pour tenter de reprendre des positions aux mains d'Al-Qaïda, dont Zinjibar et Jaar, conquises l'an dernier.

Depuis, l'offensive a fait 338 morts selon un bilan compilé par l'AFP: 247 combattants d'Al-Qaïda, 55 soldats, 18 supplétifs de l'armée et 18 civils.

Selon des diplomates occidentaux à Sanaa, des experts américains conseillent l'armée dans ces combats.

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a déclaré dimanche que les Etats-Unis n'avaient pas besoin d'envoyer des troupes au sol au Yémen pour aider à combattre Al-Qaïda et reconnu l'usage de drones américains.

Les drones sont "l'arme la plus précise que nous avons", a-t-il dit à la télévision américaine ABC, ajoutant que l'objectif des Etats-Unis était de pourchasser au Yémen "ceux qui cherchent à attaquer notre pays".

str/ls/mh/sw

PLUS:afp