NOUVELLES

Beaudet victorieuse en tir à l'arc au par Pierre-Bédard, à Montréal

28/05/2012 05:52 EDT | Actualisé 28/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - L’archère québécoise Marie-Pier Beaudet a remporté l’épreuve féminine d’arc recourbé aux essais olympiques au parc Pierre-Bédard de Montréal.

L'athlète de Lévis n’a maintenant qu’à prendre part à la Coupe du monde d’Ogden (Utah) afin de confirmer sa participation à ses troisièmes Jeux olympiques.

«Peu importe ce qui m’arrive d’ici la Coupe du monde, c’est sûr que je vais y participer, a raconté Beaudet, déterminée à remplir le dernier critère olympique qui la sépare de Londres.

Les sélections canadiennes, à l'endroit où s'entraînaient les archers qui participaient aux Jeux olympiques de Montréal, en 1976, ont été présentées en trois étapes.

Samedi, les aspirants aux deux seules places actuellement disponibles, une chez les hommes et une chez les femmes, se sont mesurés dans deux rondes FITA, consistant à tirer deux fois 72 flèches sur une cible placée à 70 m.

Dimanche, les athlètes disputaient huit rondes de matches simulés. Chacune de ces deux étapes valaient 40 pour cent au classement cumulatif; il restait donc 20 pour cent à aller chercher lundi, dans un tournoi à double élimination.

Beaudet s’est imposée haut-la-main lors des deux premières étapes, réalisant au passage un record canadien à sa deuxième ronde FITA. L’athlète de 25 ans a obtenu 646 points pour balayer son ancienne marque de 643 points.

«Je suis contente, car j’étais vraiment stressée. La pression a finalement bien passé», a-t-elle raconté.

Beaudet a aussi obtenu le meilleur pointage dans sept des huit manches de matchs simulés, dimanche, avant de finir troisième lors de la journée de lundi.

Beaudet a finalement terminé la compétition avec 327,0030 points, devançant Kateri Vrakking, deuxième avec 169,8196 points.

Une surprise pour Rivest-Bunster

Chez les hommes, les Canadiens ont vécu un sort similaire. L’avance de Crispin Duenas était déjà insurmontable après les deux premières journées de compétition. Sous les mêmes conditions que Beaudet, c’est-à-dire, de participer à la Coupe du monde d’Ogden, l’Ontarien sera le représentant canadien à l’épreuve individuelle à Londres.

Le Montréalais Patrick Rivest-Bunster, deuxième au cumulatif des trois journées de compétitions, agira comme substitut aux JO, à moins que le Canada parvienne à décrocher un billet olympique en équipe à Ogden. Si tel est le cas, trois archers canadiens pourront se présenter à l’épreuve individuelle à Londres.

«De terminer deuxième des essais est une surprise », a affirmé Rivest-Bunster, qui a devancé le Manitobain Jay Lyon après la deuxième étape de la compétition, dimanche. J’ai vraiment fait une excellente performance, tandis que Jay n’a pas connu une très bonne journée.»

Après la ronde de qualifications de samedi, l’athlète de 26 ans occupait le troisième rang.

Rivest-Bunster, qui habite tout près du parc Pierre-Bédard, a fini quatrième du tableau éliminatoire lundi, ce qui a été suffisant pour consolider sa deuxième place.

«Ç’a été un peu plus difficile (lundi). Je le savais dès le matin quand je me suis réveillé...j’avais les muscles stressés et la fatigue accumulée de la semaine d’entraînements et de compétitions.»

Pour le Québécois, tout sera à jouer à l’épreuve par équipe de la Coupe du monde d’Ogden où trois nations pourront se qualifier pour les Jeux olympiques. Rivest-Bunster unira ses efforts à ceux de Crispin Duenas et de Jay Lyon.

«Les chances du Canada sont très bonnes. Crispin et Jay sont extrêmement forts donc ce sera à moi de me tenir debout et de tirer comme je l’ai fait cette semaine. Ça devrait bien se passer.»

La Coupe du monde d’Ogden sera présentée du 17 au 23 juin.

PLUS:pc