NOUVELLES

Roland-Garros - Roddick tombe d'entrée, sans surprise

27/05/2012 01:47 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

Andy Roddick a quitté Roland-Garros par la petite porte dimanche en s'inclinant dès le premier tour face au Français Nicolas Mahut sans même qu'on puisse parler de surprise.

Revenant d'une blessure à la hanche, l'Américain, battu 6-3, 6-3, 4-6, 6-2 par le 89e mondial, n'a fait que passer dans un tournoi qui ne lui a jamais réussi et où il avait déjà été éliminé à cinq reprises au premier tour.

Mahut n'avait lui-même remporté qu'un match en neuf participations à Roland-Garros. Mais Roddick, ancien N.1 mondial retombé au 33e rang, a été à des années-lumière de son meilleur niveau.

"Je ne m'attendais pas à grand-chose et ça a été horrible. J'ai bougé extrêmement mal, mon premier pas a été terriblement mauvais. Or sur une surface comme la terre battue on ne peut pas mentir", a commenté Roddick, très peu bavard et franchement dégoûté en conférence de presse.

Il n'a pas été étonné du choix des organisateurs de le programmer sur le court Suzanne-Lenglen son "cimetière" personnel. "J'aurais été surpris du contraire. Au moins c'est une constante", a grincé l'Américain qui avait dû renoncer aux trois Masters 1000 sur terre battue à cause de sa hanche.

Ses trois matches, sanctionnés par trois défaites sèches, lors de la Coupe du monde par équipes cette semaine à Düsseldorf n'ont pas suffi à la requinquer. "Ca a toujours été mon plan de jouer ici, on a respecté ce plan", a-t-il déclaré alors qu'on l'interrogait sur son choix de maintenir Roland-Garros à son programme.

A bientôt 30 ans, l'Américain va désormais se tourner vers la saison sur gazon, une surface qui lui convient nettement mieux, avec le Queen's, Wimbledon et le tournoi olympique de Londres qu'il veut absolument jouer.

Mais, signe que les temps sont durs, il risque de ne pas être tête de série à Wimbledon pour la première fois depuis dix ans.

jk/nip

PLUS:afp