NOUVELLES

Mali: rencontre Algérie-UE, Alger suggère un "dialogue" avec les rebelles

27/05/2012 09:25 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

Les autorités algériennes et une délégation de l'Union européenne ont discuté dimanche à Alger de la situation au Mali voisin, a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères qui suggère un "dialogue" avec les rebelles du nord.

Lors de cette rencontre avec notamment les chefs de missions diplomatiques européennes accrédites en Algérie, le ministre algérien délégué aux Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a insisté sur "la préservation de l'intgérité territoriale et la souveraineté du Mali", indique l'agence de presse APS.

M. Messahel a également insisté sur "le règlement de la question du Nord à travers l'organisation d'un dialogue avec les rebelles pour la prise en compte de leurs revendications légitimes, la prise en charge de la question humanitaire et la lutte contre le terrorisme et le crime organisé", a ajouté la même source.

Cette rencontre a donné lieu "une convergence de vues autour de la nécessité du parachèvement du processus constitutionnel et de consolidations des institutions nationales maliennes, et la recherche d'une solution politique à la question du Nord dans le cadre du respect de l'intégrité territoriale du pays", a conclu le ministère algérien.

Le Nord du Mali est tombé entièrement aux mains des groupes armés à la faveur du putsch du 22 mars à Bamako.

La rébellion touareg et le mouvement islamiste Ansar Dine, deux des groupes qui contrôlent cette région depuis près de deux mois, ont annoncé samedi leur fusion et y ont proclamé un "Etat islamique".

Le gouvernement malien "rejette catégoriquement" la création de cet "Etat islamique", a déclaré dimanche à l'AFP le porte-parole Hamadoun Touré.

abh/jlh

PLUS:afp