NOUVELLES

L'Iran n'entend pas céder sur l'enrichissement à 20% (chef du programme nucléaire)

27/05/2012 02:15 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

L'Iran n'a "pas de raison" de céder à la demande des puissances occidentales d'arrêter l'enrichissement d'uranium à 20%, a déclaré le chef du programme nucléaire iranien, Fereydoun Abbassi Davani, cité dimanche par le quotidien Korrassan.

"Il n'y a pas de raison que nous cédions sur l'enrichissement à 20% car nous produisons du combustible à 20% pour nos besoins, ni plus ni moins", a déclaré M. Abbassi Davani.

L'enrichissement d'uranium à 20% est au centre des inquiétudes de la communauté internationale sur la finalité du programme nucléaire iranien, purement pacifique comme l'affirme Téhéran ou dissimulant un objectif militaire comme le soupçonnent notamment les Occidentaux.

L'arrêt de l'enrichissement à 20% est une des exigences des grandes puissances, renouvelée cette semaine lors des négociations de Bagdad, pour lever les sanctions internationales prises contre le programme nucléaire iranien.

Enrichi jusqu'à 20%, l'uranium peut servir de combustible à des centrales nucléaires ou à des réacteurs de recherche. Mais si l'enrichissement dépasse 90%, l'uranium peut servir à fabriquer l'arme atomique.

M. Abbassi Davani a rappelé que l'Iran s'était lancé en février 2010 dans l'anrichissement à 20% pour produire du combustible pour son réacteur de recherche nucléaire de Téhéran, après l'échec de discussions avec les grandes puissances sur la fourniture de ce combustible en échange d'une partie du stock iranien d'uranium faiblement enrichi.

"Nous avons besoin de maîtriser la totalité du cycle du combustible d'uranium", a-t-il ajouté.

sgh-lma/hj

PLUS:afp