NOUVELLES

L'interdiction de faire des feux à ciel ouvert au nord-ouest du Québec est levée

27/05/2012 04:25 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les précipitations ont grandement aidé à contrôler certains incendies qui sévissent dans le nord-ouest du Québec, si bien que le ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Clément Gignac, a choisi de lever partiellement l'interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité à compter de dimanche, à 20 heures.

La pluie annoncée pour les prochains jours a également motivé la décision.

Certaines interdictions demeurent cependant en place sur les territoires touchés par la prohibition d'accès et de circulation en forêt, comme dans certains secteurs des MRC de La Vallée-de-l'Or et de La Tuque.

La SOPFEU a indiqué dimanche qu'il y avait 32 feux de forêt en activité au Québec, dimanche, trois de moins que la veille.

Au total, environ 30 000 hectares de forêt sont touchés par les feux. Un incendie ravage près de 19 000 hectares de forêt à 130 km à l'est de la ville de Senneterre, en Abitibi-Témiscamingue. Plus de 200 pompiers forestiers québécois luttent contre les brasiers, et ils reçoivent l'aide de 200 autres, venus principalement de la Colombie-Britannique. La Saskatchewan a par ailleurs prêté deux avions-citernes pour participer aux opérations.

Les deux tiers des feux font rage en Abitibi-Témiscamingue. Les autres ont été recensés dans le secteur du Réservoir Gouin, en Haute-Mauricie.

Selon la SOPFEU, les incendies sont imputables pour la plupart à la foudre et aux conditions climatiques, soit la chaleur et les vents parfois forts dont les rafales atteignent les 70 kilomètres à l'heure. D'autres feux sont de cause humaine, en raison de l'ouverture de la pêche, le week-end dernier.

Un incendie est dit «contenu» lorsque sa progression est momentanément arrêtée, mais qu'il y a toujours une possibilité que les feux reprennent leur activité.

Il est qualifié de maîtrisé lorsque sa bordure est complètement contrôlée, qu'il n'y a plus de combustion en périphérie et que le travail se fait désormais à l'intérieur du feu pour éteindre les dernières sources de chaleur.

Depuis le début de la saison de protection, 271 incendies de forêt ont touché 32 381 hectares.

PLUS:pc