NOUVELLES

Lesotho: les élections pourraient amener un premier gouvernement de coalition

27/05/2012 01:42 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

Les premières tendances des résultats des élections générales au Lesotho indiquent un résultat très serré entre les trois principaux partis, ce qui pourrait amener pour la première fois dans le pays un gouvernement de coalition, a-t-on appris dimanche de source officielle.

La Commission électorale indépendante a indiqué que les résultats définitifs seraient donnés mardi, mais les premiers résultats montrent, selon elle, que l'électorat se partage de manière très serrée entre les trois principaux partis.

"Jusque-là la plupart des zones urbaines ont été dépouillées", a déclaré à l'AFP Maliako Malejoe, membre de la commission électorale indépendante.

Selon lui plusieurs zones dans les régions rurales sont en cours de dépouillement mais les votes de Maseru, la capitale, ont été décomptés. "Nous estimons que mardi nous serons en mesure d'annoncer le résultat final", a-t-il indiqué.

La plupart des deux millions d'habitants du Lesotho vivent dans les zones montagneuses rurales, qui ont soutenu le Premier ministre Pakalitha Mosisili lors des précédents scrutins.

Mosisili se présentait cette fois-ci sous la bannière de son nouveau parti, le Congrès démocratique (DC) avec face à lui Mothejoa Metsing, qui dirige son ancien parti, le Congès du Lesotho pour la démocratie (LCD).

Sur 45 des 80 districts du pays, M. Mosisili obtient 11 sièges et le troisième parti et principal parti d'opposition, All Basotho Convention (ABC) dirigé par Tom Thabane, en obtient également 11.

A l'annonce des premiers résultats, des manifestations de joie ont eu lieu devant les bureaux de vote où des centaines de supporters de l'ABC ont dansé au son des vuvuzela, ces trompettes en plastic rendues célèbres lors de la Coupe du monde de football en Afrique du sud. De la foule émergeaient une multitude de drapeaux du parti, un soleil rouge et jaune sur fond vert.

"Nous allons vers une coalition. Je pense qu'ABC s'associera avec le LCD", affirme Malekhase Moea, 26 ans, qui travaille dans une compagnie de téléphone. Il a voté pour l'un des 15 petits partis en lice mais se joint à la fête pour ABC.

Le décompte des voix a démarré dès la fermeture du scrutin mais la transmission des résultats depuis les zones montagneuses pose de grosses difficultés dans un pays essentiellement rural.

L'ancien président zambien Rupah Banda, à la tête d'une mission d'observateurs basée à Johanesbourg a reconnu le scrutin comme libre et juste.

"La volonté du peuple s'est librement exprimée", a-t-il indiqué aux journalistes dimanche.

Battu aux élections de septembre dans son pays par Michael Sata, Rupiah Banda avait accepté sa défaite et s'était retiré.

"La mission encourage tous les partis à accepter les résultats et à utiliser les moyens appropriés pour résoudre les différends", a-t-il poursuivi.

Les deux tiers des 120 députés sont élus au scrutin majoritaire, les 40 autres à la proportionnelle.

gs/sk/aub/jlh

PLUS:afp