NOUVELLES

Le RÉMI lance la saison 2012 des événements et festivals du Québec

27/05/2012 01:52 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

MONTREAL - Le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI) a donné le coup d'envoi à sa saison 2012 dimanche, soulignant du même coup le début du temps des festivals, qui seront peut-être teintés de rouge cette année.

Le président du REMI, l'ancien chef péquiste André Boisclair, sait fort bien que de nombreux étudiants font partie des employés des événements. Il sait aussi que ceux qui utilisent les tribunes offerts par les festivals sont «pour la plupart» des artistes, parfois engagés dans le conflit entourant la hausse des frais de scolarité.

Il ajoute que les festivals et autres célébrations sont des regroupements «apolitiques», mais qu'ils sont également de «belles occasions de prise de parole» pour entendre des voix «originales et uniques que nous aimons».

Si le RÉMI est «préoccupé» par le climat actuel, son président est confiant que le respect prévaudra cette saison. M. Boisclair rappelle que des événements festifs ont déjà eu lieu alors que des tensions sociales perturbaient le Québec, mais que celles-ci n'ont jamais nui au climat de calme, au respect et à la convivialité qui caractérisent selon lui le peuple québécois.

De Montréal Complètement Cirque à la Coupe Rogers en passant par le Carnaval de Québec et le festival OSHEAGA, le RÉMI compte 26 membres dans une dizaine de régions administratives au Québec.

Selon M. Boisclair, pour chaque dollar que le contribuable dépense pour permettre la tenue de ces événements, le RÉMI en retourne neuf.

«C'est une bonne entente qui permet aux événements d'être compétitifs, de rayonner sur la scène internationale, d'attirer des touristes qui viennent de partout sur la planète et qui nous donnent surtout l'occasion de festoyer, de célébrer qui nous sommes dans la plus grande fierté», dit-il.

Le RÉMI rassemble depuis 2000 la plupart des grands événements et festivals du Québec. Ceux-ci assurent une importante visibilité au Québec sur la scène internationale et lui procurent un rayonnement «qui vaut cher», de l'avis de M. Boisclair.

«Les festivals et événements majeurs permettent de mettre en évidence les talents d'artistes d'ici et de l'étranger.»

PLUS:pc