NOUVELLES

Israël condamne les massacres en Syrie, accuse l'Iran d'être impliqué

27/05/2012 03:59 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'est dit "écoeuré" par les massacres en Syrie, accusant l'Iran et son allié le mouvement chiite libanais Hezbollah d'en être les complices.

M. Netanyahu est "écoeuré par le massacre incessant mené par les forces du président syrien Bachar al-Assad contre des civils qui ne sont pas impliqués (dans le conflit), un massacre qui s'est poursuivi ce week-end à Houla et a touché des dizaines d'enfants innocents", a rapporté un communiqué de son bureau.

"L'Iran et le Hezbollah sont indissociables des atrocités syriennes et le monde doit agir contre eux aussi", a estimé M. Netanyahu.

Le massacre de Houla en Syrie a fait 116 morts, a indiqué le général Robert Mood, chef des observateurs de l'ONU dans ce pays, au Conseil de sécurité dimanche.

Début mai, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak avait affirmé que le président Assad était "fichu" tout en appelant la communauté internationale à accentuer la pression sur son régime.

Israël, considéré comme l'unique puissance nucléaire de la région, un statut sur lequel il maintient l'ambiguïté, présente le programme nucléaire iranien comme une menace pour son existence, se référant aux déclarations répétées des dirigeants de la République islamique souhaitant ou prédisant sa disparition.

Une grande partie de la communauté internationale soupçonne l'Iran de vouloir, sous couvert de programme nucléaire civil, se doter de la bombe atomique, ce que dément Téhéran.

jjm/sw/sbh

PLUS:afp