NOUVELLES

Houla : le Canada demande des sanctions plus sévères contre le régime syrien

27/05/2012 11:38 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement du Canada a demandé la mise en place de sanctions plus sévères à l'endroit de la Syrie à la suite de l'attaque qui a fait une centaine de morts, hommes, femmes et enfants, dans la ville de Houla.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a tenu une réunion d'urgence, dimanche, et demandé que les responsables de ce massacre soient tenus responsables.

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, a félicité le Conseil de sécurité de l'ONU de sa décision de condamner le massacre survenu à Houla, qui a montré une fois de plus le «mépris absolu du régime illégitime de Bachar el-Assad envers la vie humaine», selon le ministre.

«L'attentat révoltant perpétré cette fin de semaine mérite la condamnation du Conseil de sécurité et beaucoup plus. Nous appelons le Conseil à prendre des mesures diplomatiques plus vigoureuses», a déclaré M. Baird dans un communiqué émis tard, dimanche soir.

«Il importe que le refus d'Assad de mettre en oeuvre le plan de paix de Kofi Annan, qui a reçu l'appui du Conseil de sécurité, entraîne des conséquences. Nous exhortons tous les membres du Conseil à s'entendre et à adopter des mesures plus strictes, y compris des sanctions économiques, contre le régime syrien pour assurer qu'il respecte ses engagements et mette fin immédiatement au massacre de sa propre population», a conclu M. Baird.

Le gouvernement syrien a nié toute responsabilité dans le massacre de Houla, l'imputant plutôt à «des centaines d'hommes fortement armés» qui ont également attaqué des soldats dans la région.

La cruauté de ces assassinats est clairement affichée dans des vidéos amateures mises en ligne et qui dévoilent d'innombrables corps, dont plusieurs enfants, couchés en rangées ordonnées et couverts de sang et de profondes blessures.

PLUS:pc