NOUVELLES

Gaza: la commission électorale entame ses travaux cette semaine

27/05/2012 05:27 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

La remise à jour des registres électoraux palestiniens doit débuter lundi dans la bande de Gaza en vue d'élections législatives et présidentielles, a annoncé dimanche un responsable palestinien.

Le chef de la commission électorale en Cisjordanie, Hanna Nasser, "est attendu lundi à Gaza et il y aura une réunion avec le Premier ministre (du Hamas) Ismaïl Haniyeh. Après quoi, le travail commencera immédiatement", a affirmé à l'AFP Jamil Khaldi, homologue de M. Nasser pour la bande de Gaza.

Le 20 mai, des hauts responsables du Fatah, le parti du président palestinien Mahmoud Abbas, qui contrôle la Cisjordanie, et du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, étaient convenus que la commission électorale commencerait ses travaux le 27 mai à Gaza.

Des consultations devaient être entamées parallèlement en vue de la formation d'un "gouvernement intérimaire de personnalités indépendantes".

Le chef adjoint du Bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, a annoncé samedi soir sur sa page Facebook: "Les délégations du Hamas et du Fatah doivent se réunir dimanche pour engager des discussions sur la formation d'un nouveau gouvernement".

Mais Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas à Gaza, a déclaré dimanche que son mouvement ignorait quand ces consultations allaient démarrer.

En vertu d'un accord de réconciliation signé au Caire en mai 2011, le Hamas et le Fatah sont convenus qu'un cabinet de technocrates devait gérer les affaires courantes jusqu'à la tenue d'élections présidentielles et législatives. Mais aucune avancée concrète n'a encore été enregistrée.

Les dernières élections palestiniennes remontent à 2006, et les registres électoraux n'ont depuis lors pas été remis à jour dans la bande de Gaza, en dépit de diverses tentatives en ce sens.

Le 16 mai, un nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Salam Fayyad a été formé en Cisjordanie, avec l'organisation des élections comme priorité affichée.

L'initiative, d'abord dénoncée par le Hamas, a finalement ravivé le processus de réconciliation, les deux formations rivales se disant à nouveau prêtes à oeuvrer à la création du cabinet intérimaire.

M. Abbas a en outre amendé la loi électorale pour permettre que des élections puissent se tenir à des dates différentes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

sa-hmw-chw/fc/hj

PLUS:afp