NOUVELLES

Espagne - Negredo, le troisième homme de l'attaque de la Roja

27/05/2012 10:18 EDT | Actualisé 27/07/2012 05:12 EDT

Retenu par le sélectionneur espagnol Del Bosque pour l'Euro-2012, l'avant-centre du FC Séville Alvaro Negredo a pris sa revanche sur le sort qui l'avait vu être écarté à la dernière minute du groupe pour le Mondial-2010 et se présente comme le troisième homme de l'attaque de la Roja derrière Llorente et Torres.

A 26 ans, il s'agit là d'une belle récompense pour cet avant-centre physique et pugnace, auteur de 14 buts dans une saison où il est allé crescendo avec le FC Séville et de 5 réalisations lors des six sélections qu'il compte avec l'équipe d'Espagne.

Indirectement, Negredo prend aussi avec cette convocation sa revanche sur son collègue de sélection Roberto Soldado, attaquant de Valence à qui il aura finalement arraché in extremis son billet pour l'Euro-2012.

La rivalité sportive des deux hommes ne date pas en effet du duel qu'ils se sont livrés pour entrer dans la liste définitive des 23 pour la compétition continentale en Ukraine-Pologne.

Formés tous les deux au Real Madrid, Negredo le Madrilène et Soldado le Valencien auront en effet passé leur carrière à se livrer bataille.

Mais à l'époque de leurs débuts, quand ils évoluaient tous deux au sein de l'équipe-réserve du Real Madrid, c'était plutôt Soldado qui faisait de l'ombre à Negredo.

Barré pendant une saison par l'actuel attaquant de Valence, Negredo n'avait explosé qu'une fois Soldado parti, avant que le grand attaquant ne tente lui aussi sa chance sous d'autres cieux: Almeria, puis Séville.

Cette saison, avec un Soldado qui avait décroché l'accessit du meilleur buteur espagnol de la Liga (17 buts, ex-aequo avec Llorente) et signé un triplé lors de sa dernière apparition en février avec la Roja, on pensait que ce scénario allait se répéter.

Mais Negredo, qui a sauvé la fin de saison d'un FC Séville par ailleurs très poussif et seulement 9e de la Liga, aura su mettre les bouchées doubles pour coiffer Soldado sur le fil.

"Ce sont deux joueurs extraordinaires, différents: Soldado joue à la limite du hors-jeu, ce qui est aussi le profil de Torres, et Negredo et Llorente apportent eux d'autres choses", s'est ainsi justifié le sélectionneur Del Bosque lors de l'annonce de sa liste dimanche.

Ce qu'apporte Negredo, c'est d'abord un bon jeu dans les airs, où ce joueur puissant - 1m86 pour 85 kg- se sent particulèrement à l'aise. Mais c'est aussi une certaine habileté dans la surface de réparation ainsi qu'un engagement de tous les instants.

Autant de qualités qu'on a encore pu voir à l'oeuvre samedi lors du match de préparation face à la Serbie où Del Bosque avait aligné Soldado et Negredo dans un système à deux pointes. Un test duquel le Sévillan était sorti vainqueur, même s'il n'avait pas réussi à trouver le chemin des filets.

La tâche qui attend désormais Negredo n'est toutefois pas simple: avec Torres et Llorente, il va devoir tenter de faire oublier un David Villa, meilleur buteur de l'histoire de la Roja (51 réalisations) et finalement forfait en raison d'une fracture au tibia gauche survenue en décembre dernier.

Mais "le requin" - son surnom à Séville - ne voudra sûrement pas laisser passer la chance qui est lui donnée de montrer enfin ce qu'il vaut.

cle/gd

PLUS:afp