KABUL - Huit civils, membres d'une même famille, ont été tués samedi soir par un bombardement de l'OTAN dans la province de Paktia (est de l'Afghanistan), ont annoncé dimanche les autorités afghanes.

L'OTAN a déclaré qu'une enquête est en cours. "Nous reconnaissons que les forces de la coalition menaient une opération dans la province de Paktia contre un nombre important d'insurgés la nuit dernière. Nous sommes au courant des informations de la presse faisant état de victimes civiles dans ce secteur. Nous examinons actuellement cela", a commenté un porte-parole de l'Alliance atlantique, le lieutenant-colonel Jimmie Cummings. Selon un autre responsable de l'Alliance, qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat, rien ne permet d'établir à ce stade qu'il y a eu des victimes civiles.

D'après Rohullah Samon, un porte-parole du gouvernorat de la province de Patkia, un homme, Mohammed Shafi, son épouse et leurs six enfants ont été tués par le bombardement, vers 20h sur le village de Suri Khail. "Shafi n'était pas un taliban, il ne faisait pas partie d'un groupe d'opposition. C'était un villageois", a souligné Rohullah Samon.

Quelque 3.021 civils ont été tués l'an en Afghanistan en 2011, selon les plus récentes estimations de l'ONU. La grande majorité des décès, 77%, est imputable aux attaques de l'insurrection tandis que 14% des victimes ont été tuées lors d'opérations des forces de l'OTAN et afghanes, selon l'ONU.

Par ailleurs, l'OTAN a annoncé dimanche que quatre militaires de la coalition, dont la nationalité n'a pas été précisée, ont été tués samedi lors d'attentats à l'explosif à leur passage sur des routes du sud de l'Afghanistan. L'un des soldats est Britannique, selon le ministère de la Défense à Londres. AP

ll/v0184