NOUVELLES

Un candidat à la présidence de l'Egypte va porter plainte pour irrégularités

26/05/2012 01:16 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

Le candidat de gauche Hamdeen Sabbahi, arrivé troisième au premier tour de la présidentielle égyptienne selon des résultats préliminaires, a annoncé samedi qu'il allait porter plainte auprès de la commission électorale pour des "irrégularités" pendant le scrutin.

"Nous déposons plainte et nous déciderons par la suite d'accepter ou non" les résultats. Il est de notre droit d'avoir des réponses à notre plainte", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Nous serons au second tour si Dieu le veut", a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt, son son avocat, Mahmoud Qandil, avait indiqué que M. Sabbahi allait "porter plainte auprès de la commission électorale contre des irrégularités" qui pourraient selon lui affecter le résultat du premier tour du scrutin, qui s'est déroulé mercredi et jeudi.

M. Sabbahi est arrivé derrière le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi et le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, selon des résultats publiés par la confrérie islamiste.

Le résultat final du vote doit être annoncé mardi par la commission électorale.

Le nombre de votes obtenus indique "que l'avenir est ouvert devant nous. Nous poursuivrons la révolution jusqu'à la victoire", a martelé M. Sabbahi lors d'un discours à ses partisans réunis devant son quartier général au Caire.

"Ceux (qui ont voté pour moi au premier tour) qu'ils restent avec Hamdeen dans la bataille du second tour, s'il y a second tour. (Sinon) vous avez le droit de donner votre voix à qui vous voulez, vous êtes ceux qui décidez", a-t-il ajouté, en précisant qu'il "n'accepterait pas d'être vice-président".

jaz-iba/cco/feb

PLUS:afp