NOUVELLES

Syrie: Homs bombardée à la mitrailleuse lourde, 18 morts dans le pays (ONG)

26/05/2012 10:24 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

La ville rebelle de Homs, dans le centre de la Syrie, était bombardée samedi à la mitrailleuse lourde par les forces gouvernementales, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), faisant état de 18 morts à travers le pays.

Ces nouvelles violences interviennent au lendemain de la mort d'au moins 90 personnes, dont 25 enfants, dans le bombardement de la région de Houla, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Homs, selon un dernier bilan de l'OSDH.

Dans la région de Homs, trois civils ont été tués par des obus. A Homs même, des d'explosion étaient entendues le matin, ainsi que des tirs de mitrailleuses lourdes dans le quartier de Jobar, a rapporté l'OSDH.

Dans la province d'Idleb (nord-ouest), deux civils ont été tués par des obus à Ariha et à Saraqeb, les troupes ont tiré sur des manifestants qui bloquaient la route Damas/Alep pour dénoncer le massacre de Houla, tuant un jeune homme et en blessant dix autres, selon la même source.

Dans la province de Deraa (sud), trois civils, dont deux femmes, ont péri dans des bombardements sur Kherbet Ghazalé. Des agents de sécurité ont procédé à des perquisitions, arrêtant des dizaines d'habitants du village de Qarfa. Et cinq soldats ont été tués dans plusieurs embuscades, selon l'OSDH.

A Damas, trois civils, dont une femme, ont été mortellement touchés par des tirs indiscriminés dans le quartier de Qadam et un civil a été tué par un tireur embusqué à Irbine, près de la capitale.

A Alep (nord), deuxième ville de Syrie, des milliers de personnes ont participé à des funérailles dans le quartier de Seif al-Daoula qui se sont transformées en manifestation dénonçant le massacre de Houla et réclamant le départ du président Bachar al-Assad.

D'autres manifestations contre le régime ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi et à l'aube dans les provinces d'Idleb, de Deraa et de Damas pour "dénoncer le massacre de Houla", selon l'OSDH.

Par ailleurs, l'armée bombardait pour le deuxième jour consécutif les localités kurdes hostiles au régime près de la frontière turque.

"Les villages de la zone de la montagne des Kurdes sont bombardés par les hélicoptères de l'armée pour la deuxième journée dans une tentative de prendre le contrôle de cette région montagneuse et escarpée", a précisé l'OSDH qui avait fait état vendredi de la mort d'au moins quatre policiers lors de combats avec des rebelles à Kansebba, dans cette même zone.

rm/sbh

PLUS:afp