NOUVELLES

Singapour: le parti au pouvoir a perdu une élection partielle

26/05/2012 04:47 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

SINGAPOUR - Le parti au pouvoir à Singapour, le Parti d'action populaire (PAP), a mordu la poussière pour une troisième fois cette année, alors que les électeurs ont choisi un candidat de l'opposition lors d'une élection partielle, samedi.

Le candidat du Parti des travailleurs, Png Eng Huat, un homme d'affaires de 50 ans, a remporté 62 pour cent des 21 700 suffrages dépouillés dans le district de Hougang, tandis que le candidat du PAP, Desmond Choo, n'en a recueilli que 38 pour cent, ont indiqué les autorités électorales.

Le PAP maintient toutefois son contrôle sur le Parlement, où il détient 81 des 87 sièges, mais il peine à contenir la colère croissante de la population face à une présence accrue de travailleurs étrangers, des prix de maisons et de transports exorbitants, de même que sur les salaires plafonnés pour les travailleurs à faible revenu. La cité-État de l'Asie du Sud-Est, qui abrite 5,2 millions de personnes, est l'un des endroits au monde où le niveau de vie est le plus élevé.

Le premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, qui est aussi secrétaire-général du PAP, a déclaré dans un communiqué que son gouvernement avait accompli de nombreux progrès, reconnaissant toutefois qu'il y avait encore beaucoup à faire.

M. Lee et les autres leaders du PAP se sont affichés aux côtés de M. Choo à plusieurs reprises au cours des neuf jours qu'a duré la campagne.

Le gouvernement avait déclenché l'élection partielle après que le Parti des travailleurs, plus tôt cette année, eut expulsé le législateur Yaw Shin Leong parce qu'il refusait de s'expliquer sur des allégations d'indiscrétions personnelles.

M. Choo, un représentant syndical âgé de 34 ans, subissait ainsi une deuxième défaite dans Hougang cette année. Il avait perdu, avec 35 pour cent des suffrages, l'élection à Yaw en mai lors d'une élection générale, où le PAP n'a recueilli que 60 pour cent des votes — sa pire performance depuis l'indépendance, en 1965.

PLUS:pc