NOUVELLES

Pier-Olivier Côté dispose de Mark Lloyd au 5e round avant le combat Bute-Froch

26/05/2012 06:10 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

NOTTINGHAM, Royaume-Uni - Pier-Olivier Côté a «livré la marchandise» de belle façon, samedi, à l'occasion de son combat disputé à Nottingham.

Le boxeur de Québec, le seul Québécois qui a été invité à prendre part au gala mettant en vedette Lucian Bute et Carl Froch en sol anglais, mis à part le champion IBF des super-moyens, s'est imposé par arrêt de l'arbitre à 2:45 du cinquième round.

«C'est une victoire importante, à cause du fait que j'avais de la pression étant donné que je revenais après sept mois, a indiqué Côté après sa victoire, dans les coulisses du Capital FM Arena. La pression ne venait pas tant de moi, par contre, parce que je savais que j'allais bien faire malgré ma longue absence. Mais je suis content d'avoir livré la marchandise, d'avoir pu faire ce que je savais que j'étais capable de faire.»

À son premier combat depuis une pause forcée de sept mois, Côté (19-0-0, 13 K.-O.) a trouvé ses repères pour de bon au cinquième aux dépens de Lloyd (15-6-0, 3 K.-O.). Il a alors amorcé la reprise avec une solide combinaison gauche-droite, pour récidiver de la même manière quelques secondes plus tard avec deux combinaisons identiques, coup sur coup. Lloyd est allé au tapis, mais s'est relevé avant le compte de huit. Côté a toutefois ramené son adversaire dans les câbles peu après et l'arbitre a mis fin au duel quand il a jugé que le boxeur britannique ne réussissait plus à se défendre face aux coups répétés du Québécois.

Côté avait préparé la table au quatrième round. Il avait alors réussi à placer quelques combinaisons gauche-droite là aussi.

«(Lloyd) a un bon menton, bien d'autres ne se seraient pas relevés. C'est un vrai dur à cuire», a dit Côté de son adversaire, qui n'avait été mis hors de combat qu'à une seule autre occasion dans les rangs professionnels.

Le boxeur de Québec a effectivement eu du fil à retordre à l'occasion. Côté a dû garder quelque peu ses distances au troisième round, de même qu'au début du deuxième, quoiqu'il ait fini en force à cette occasion. Le premier round a été clairement à l'avantage de celui qu'on surnomme Apou.

«(Lloyd) m'a donné cinq rounds, et c'est une bonne chose parce que j'ai pu avoir quelques rondes de boxe pour me remettre dans le bain, a noté Côté. J'étais un peu crispé au début, et même quand je me détendais, on dirait que j'avais tendance à me crisper de nouveau à l'occasion. Le fait de disputer cinq rounds m'a permis de me détendre pour de bon. Si on avait fait les trois autres rounds, j'aurais été encore meilleur.»

Plusieurs des 500 partisans venus voir Bute ont scandé «Apou! Apou! Apou!» à quelques reprises.

PLUS:pc