NOUVELLES

Martin Brodeur est de retour en finale de la Coupe Stanley à l'âge de 40 ans

26/05/2012 05:23 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

NEWARK, États-Unis - Alors que Martin Brodeur approchait de son 40e anniversaire de naissance et amorçait la dernière année de son contrat, la saison 2011-2012 s'annonçait comme une dernière célébration pour l'excellent gardien des Devils du New Jersey.

Et bien, célébration était le bon mot.

Les célébrations se sont enchaînées ce printemps et la plus belle a eu lieu vendredi soir. Brodeur a effectué 33 arrêts pour aider les Devils à vaincre les Rangers de New York 3-2 en prolongation lors du match no 6 de la finale de l'Est et il a ainsi permis à son équipe d'accéder à la finale de la Coupe Stanley face aux Kings de Los Angeles. Le match no 1 aura lieu mercredi, au New Jersey.

Après avoir raté les séries éliminatoires pour une première fois depuis 1996, Brodeur plus que n'importe quel autre joueur des Devils a été pointé du doigt pour expliquer les déboires de l'équipe. Le président et directeur général Lou Lamoriello a dû répondre à plusieurs questions afin d'expliquer les difficultés rencontrées par l'équipe en début de saison sous la gouverne du nouvel entraîneur John MacLean, mais Brodeur était au centre des critiques après une saison ordinaire provoquée par des blessures.

Maintenant âgé de 40 ans, Brodeur est de retour au sommet après avoir gagné son duel contre Henrik Lundqvist lors de la première finale de l'Association de l'Est entre les deux équipes rivales depuis la célèbre série de 1994. Les Rangers avaient remporté cette série en sept matchs et Stéphane Matteau avait marqué le but gagnant en deuxième période supplémentaire.

La recrue Adam Henrique a répliqué pour les Devils vendredi, en marquant sensiblement à partir du même endroit que Matteau, posté à la droite du filet.

«Ce fut une saison agréable, toute l'équipe joue très bien et je m'amuse, a dit Brodeur. Et je sais ce que je peux faire, travailler aussi fort que possible à chaque soir afin de donner une chance à mes coéquipiers de gagner le match. Et ils ont marqué beaucoup de buts pour moi depuis le début des séries, ce qui est plaisant.»

Brodeur a fait la différence pour les Devils lors des matchs no 5 et 6, quand les Rangers ont contrôlé la majorité du jeu lors des deux dernières périodes.

«Il est extraordinaire depuis le début des séries, a déclaré l'attaquant des Devils David Clarkson. Il nous a gardé dans les matchs, a été spectaculaire. C'est incroyable de voir ce qu'il fait présentement et ça nous donne de l'énergie.»

Lamoriello apprécie aussi le travail de Brodeur. Toute victoire contre les Rangers est une bonne victoire pour Lou.

«C'étaient deux équipes compétitives qui travaillaient très fort et qui étaient prêtes à payer le prix pour gagner, a mentionné Lamoriello lors d'une entrevue téléphonique samedi. Ce fut une série très serrée. Même si on oublie la rivalité, c'était une série compétitive.»

Il a aussi raillé quand on lui a demandé de commenter la performance de Brodeur quand on pense qu'il a 40 ans. Il a noté que certains joueurs âgés de 30 ans jouent comme s'ils avaient 50 ans et vice versa. Il a aussi mentionné que tous les athlètes étaient différents et que la génétique y était pour quelque chose.

«Brodeur est un athlète pur-sang, a-t-il dit. Il adore le hockey. Il se donne à 100 pour cent et se sent bien. Il est comme Mariano Rivera.»

Le prochain obstacle dans le chemin des Devils est les Kings. Ces derniers ont compilé une fiche de 12-2 depuis le début des séries et ont éliminés les Canucks de Vancouver, les Blues de St. Louis et les Coyotes de Phoenix, soit les trois premières têtes de série dans l'Association de l'Ouest.

Les joueurs des Devils ont obtenu congé samedi et dimanche pendant que les entraîneurs travaillent sur le plan de match.

«Ils jouent bien à domicile et à l'étranger et nous devons prendre un peu de recul, a soutenu Lamoriello. Nous ne les avons pas beaucoup vus jouer, sauf à la télévision.»

PLUS:pc