NOUVELLES

Les Rangers peuvent tout de même demeurer optimistes par rapport à leur avenir

26/05/2012 06:49 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - L'entraîneur des Rangers de New York, John Tortorella, n'est pas satisfait de la plus longue présence des siens en séries éliminatoires depuis 1997.

«Notre équipe est encore jeune, a-t-il mentionné vendredi, à la suite de la défaite des Rangers 3-2 en prolongation face aux Devils du New Jersey dans le cadre du match no 6 de la finale de l'Est. On a encore beaucoup de choses à apprendre par rapport à la volonté et à l'intensité qu'une équipe doit démontrer lorsqu'elle se rend jusqu'en troisième ronde.

«On devra changer notre approche pour essayer de continuer à être les meilleurs et se rappeler qu'il reste encore beaucoup de hockey à jouer après être passés au travers de quelques rondes.»

Il faudra du temps aux Rangers pour se remettre du revers qu'ils ont encaissé en prolongation face à des rivaux qui ont terminé la saison sept points et trois rangs derrière eux dans la section Atlantique. New York n'a pas pris part à une finale de la Coupe Stanley depuis que l'équipe a remporté le précieux trophée en 1994.

De telles attentes n'existaient pas — du moins, en dehors de leur vestiaire — en octobre, lorsque les Rangers avaient amorcé la saison avec des défaites en Suède face aux Kings de Los Angeles et aux Ducks d'Anaheim, et une autre à New York contre les Islanders.

Mais au cours des rencontres suivantes, les Rangers ont disputé leur saison la plus impressionnante depuis des années, en plus d'avoir éliminé en sept matchs les Sénateurs d'Ottawa ainsi que les Capitals de Washington en séries éliminatoires. New York a figuré au sommet du classement de l'Est à partir du 30 décembre, et jusqu'à la fin du calendrier régulier.

«Ça fait tout drôle que ça soit terminé. Ça n'aurait pas dû se dérouler ainsi, a déclaré le défenseur de 22 ans Ryan McDonagh. C'est difficile à avaler.»

Les Rangers (51-24-7) ont conclu la saison au deuxième rang de la LNH derrière les Canucks de Vancouver, qui ont été éliminés au premier tour par les Kings. Leurs 51 victoires et 109 points constituent les deuxièmes plus haut totaux de l'histoire de l'équipe.

«J'avais l'impression qu'avec toutes les belles choses qui sont survenues au cours de l'année, quelque chose de spécial allait arriver, a évoqué le gardien Henrik Lundqvist. Comme si c'était des signes que quelque chose de bien et d'excitant s'en venait.»

Les Rangers possèdent tout de même un bon noyau de jeunes joueurs à l'attaque et en défense, et tentent de se bâtir une équipe qu'ils espèrent continuera de les mener loin au cours des prochaines années.

«J'aime beaucoup ce que nous avons ici, a ajouté Tortorella. Je ne crois pas que nous formerons la même équipe [la saison prochaine], il y a toujours des changements. Mais notre groupe de joueurs a développé une identité et une mentalité qui lui sont propres. On n'a pas complètement réussi cette année, mais j'aime la façon dont les joueurs se sont comportés.»

PLUS:pc