NOUVELLES
26/05/2012 01:28 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Le rapport AIEA prouve la nature pacifique du programme nucléaire (Téhéran)

Le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur l'Iran apporte "la preuve" que le programme nucléaire iranien est de nature pacifique, a affirmé Ali Asghar Soltanieh, le représentant de l'Iran auprès de l'agence onusienne.

"Ce rapport apporte une fois de plus la preuve du caractère pacifique des activités nucléaires de l'Iran, de sa coopération totale avec l'AIEA, et du succès de notre pays dans la maîtrise des technologies nucléaires, en particulier dans le domaine de l'enrichissement" d'uranium, a déclaré M. Soltanieh, cité par la télévision d'Etat.

Il n'a cependant pas fait allusion au fait que ce rapport avait révélé l'existence de traces d'uranium enrichi à 27% dans l'usine souterraine controversée de Fordo (centre), où Téhéran n'a déclaré que des opérations d'enrichissement à un niveau inférieur à 20%.

C'est la première fois que l'AIEA détecte des traces d'uranium enrichi à un degré si élevé. Selon le rapport, Téhéran a expliqué que la production de ces particules était "peut-être liée" à des problèmes techniques.

L'enrichissement d'uranium par l'Iran, condamné par six résolutions de l'ONU, est depuis des années au coeur des tensions entre Téhéran et les grandes puissances, qui soupçonnent l'Iran, malgré ses démentis, de chercher à obtenir la bombe atomique sous couvert de son programme civil.

Enrichi jusqu'à 20%, l'uranium peut servir de combustible à des centrales nucléaire ou des réacteurs de recherche, mais à plus de 90%, il sert à la fabrication de l'arme atomique. Et les rapport successifs de l'AIEA ont relevé dans le programme iranien des zones d'ombre qui l'ont jusqu'à présent empêchée d'écarter le risque d'un volet militaire.

Ces questions sont au coeur des négociations qui ont repris entre Téhéran et les grandes puissances en avril, sans résultat concret jusqu'à présent.

mod-lma/fc

PLUS:afp