NOUVELLES
26/05/2012 08:11 EDT | Actualisé 26/07/2012 05:12 EDT

Le journaliste américain détenu en Ethiopie sera libéré ce samedi

Un correspondant de Voice of America (VOA) arrêté vendredi en Ethiopie alors qu'il couvrait une manifestation de l'opposition sera libéré samedi, a annoncé un porte-parole du gouvernement.

"Nous avons décidé de le libérer", a indiqué à l'AFP Shimeles Kemal, ajoutant qu'il serait libéré "bientôt".

VOA a indiqué que son journaliste Peter Heinlein avaient été arrêté alors qu'il tentait d'interroger des manifestants de la minorité musulmane du pays qui protestaient contre l'ingérence, à leurs yeux, du gouvernement dans leurs affaires.

M. Shimeles a déclaré que le journaliste américain avait été détenu parce qu'il n'avait pas présenté sa carte d'identité à la police.

"Il a refusé de décliner son identité ou d'expliquer qu'il était journaliste, il a donc été conduit au poste de police", a déclaré le porte-parole.

Le porte-parole avait indiqué dans un premier temps que M. Heinlein pourrait être expulsé pour "n'avoir pas suivi les règles du pays", puis que le journaliste pourrait finalement être autorisé à rester.

Plusieurs journalistes ont été détenus et accusés en Ethiopie ces derniers mois, dont deux journalistes suédois qui ont été condamnés à 11 ans de prison en décembre pour "soutien au terrorisme".

Martin Schibbye et Johan Persson ont été arrêtés le 1er juillet dernier près de la frontière somalienne en compagnie de rebelles du Front de libération nationale de l'Ogaden (ONLF), après être entrés en Ethiopie depuis la Somalie.

Selon le Comité de protection des Journalistes (CPJ), qui défend la liberté de la presse, les journalistes en Ethiopie font partie des moins libres au monde.

jv/pjm/aub/sba

PLUS:afp