NOUVELLES

Tour d'Italie - 19e étape: Kreuziger devant Hesjedal

25/05/2012 12:02 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Le Tchèque Roman Kreuziger (Astana) a remporté en solitaire la 19e étape du Tour d'Italie cycliste, vendredi, à Alpe di Pampeago, devant le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin), le mieux placé pour gagner la course.

L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) a perdu du temps sur Hesjedal mais a sauvé son maillot rose de leader, pour 17 secondes, à deux jours de l'arrivée.

Sur la ligne, Kreuziger a précédé Hesjedal de 19 secondes et Rodriguez de 32 secondes, à l'altitude de 1740 mètres.

Le Canadien a distancé ses adversaires pour la victoire finale dans les trois derniers kilomètres de l'ascension, après plusieurs démarrages de l'Italien Michele Scarponi, vainqueur sortant du Giro.

L'Italien Ivan Basso, dont les équipiers ont le plus souvent dicté l'allure dans les cols de cette étape de haute montagne, a lâché prise dans le final et a cédé près de 40 secondes à Hesjedal.

Une échappée de 17 coureurs, dont le mieux classé était le Français Sandy Casar (19e à 12 min 25 sec), a pris les devants en début d'étape et a attaqué le premier col, le Passo Manghen, avec près de neuf minutes d'avance.

Dans la première ascension du Pampeago, Casar et l'Italien Stefano Pirazzi ont distancé leurs compagnons, alors que le rythme imposé par les hommes de Basso écrémait le peloton.

Kreuziger s'est dégagé dans la montée du Passo Lavaze, à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Accompagné un temps par l'Italien Dario Cataldo, il est revenu sur le duo de tête (Pirazzi, Casar) à 4 kilomètres de la ligne avant de le distancer quelques instants plus tard.

Défaillant mercredi dans l'étape de Cortina d'Ampezzo, le Tchèque a signé un succès de prestige, son premier dans le Giro.

Agé de 26 ans, Kreuziger a été l'an passé le meilleur jeune de la course (5e au général après le déclassement de Contador).

Au classement général officieux, Rodriguez précède désormais de 17 secondes Hesjedal, le mieux placé pour la victoire finale dimanche compte tenu de ses qualités de rouleur pour le contre-la-montre de Milan, et Scarponi de 1 min 39.

Samedi, les rescapés du Giro affronteront la dernière étape de montagne (219 km), par le Mortirolo, l'un des cols les plus durs d'Europe, avant de rejoindre le sommet du Passo Stelvio, le point le plus haut de la course, à 2757 mètres d'altitude.

jm/gv

PLUS:afp