NOUVELLES
25/05/2012 10:31 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Télescope SKA: l'Afrique du Sud déçue, mais souligne l'avancée pour le continent

L'Afrique du Sud peinait à dissimuler sa déception vendredi, après l'annonce du partage du futur super-radiotélescope SKA avec l'Australie, mais notait que cette décision était néanmoins une avancée majeure pour la science sur le continent africain.

"Nous avions espéré que (l'installation sur un site unique) serait acceptée comme la solution scientifique la meilleure, cependant nous acceptons le compromis, dans l'intérêt du progrès", a déclaré la ministre sud-africaine des Sciences Naledi Pandor devant la presse, juste après l'annonce de la décision par l'organisation responsable du SKA.

"On pourrait être un peu déçus de ne pas avoir tout obtenu", a renchéri Justin Jonas, l'un des responsables scientifiques du projet sud-africain, "mais je crois qu'il faut insister sur le fait que nous aurons la majorité des installations de l'un des plus grands instruments scientifiques du monde".

"C'est un tournant majeur pour l'Afrique, qui devient une destination pour la science et la technologie (...) donc je pense que cela envoie vraiment le signal d'une nouvelle ère pour l'Afrique, et je pense que nous devrions tous être fiers de ça".

sb-cpb/liu/cpy

PLUS:afp