NOUVELLES
25/05/2012 09:28 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Rencontre entre chefs des deux grands groupes islamistes du nord du Mali

Les principaux chefs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d'Ansar Dine, les deux groupes islamistes dominants dans le nord du Mali, sont réunis depuis jeudi dans la ville de Tombouctou pour évoquer leurs relations, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

"Les responsables d'Aqmi et d'Ansar Dine ont commencé jeudi une rencontre à Tombouctou pour parler de leurs relations futures", a affirmé à l'AFP un responsable du Haut Conseil islamique (HCI) à Tombouctou.

Le porte-parole d'Ansar Dine (Défenseur de l'islam, en arabe) dans la ville, Sanda ould Boumama, a confirmé la tenue de cette rencontre, sans fournir plus de précision.

"Ils ont commencé la rencontre dans le camp militaire de Tombouctou, ils sont tous là", a indiqué une source sécuritaire malienne jointe sur place.

Selon des sources concordantes, l'Algérien Nabil Makloufi, qui coordonne les actions d'Aqmi dans les "katiba" (cellules combattantes) du Sahel, Abou Zeid et Mokhtar Belmokhtar, deux autres chefs d'Aqmi, participent à la rencontre.

Du côté d'Ansar Dine, le leader du mouvement, Iyad Ag Ghaly, est le chef de délégation.

Ansar Dine prône l'instauration de la charia (loi islamique) dans tout le Mali et les jihadistes d'Aqmi opèrent depuis des années dans toute la bande sahélo-saharienne, y commettant des rapts, en particulier d'Occidentaux.

Ces deux mouvements alliés sont en position dominante dans le nord du Mali, coupé depuis fin mars du pouvoir central de Bamako. Des rebelles touareg, qui avaient lancé l'offensive mi-janvier avant de perdre du terrain, sont également présents dans la zone, de même que divers groupes criminels.

Le chef d'Aqmi, Abdelmalek Droukdel dit Abou Moussaab Abdelouadoud, a conseillé à ses combattants du nord du Mali d'imposer "graduellement" la charia pour réussir la création d'un Etat islamique dans la région.

sd/tmo/cs/cpy

PLUS:afp