NOUVELLES
25/05/2012 12:37 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Pilonnage aérien de localités syriennes près de la Turquie (ONG)

Des hélicoptères de l'armée syrienne ont bombardé vendredi pour la première fois des localités kurdes hostiles au régime de Bachar al-Assad près de la frontière avec la Turquie, faisant de nombreux blessés, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au moins quatre policiers ont été tués par ailleurs dans des combats avec des rebelles à Kansebba, dans cette même zone.

"C'est la première fois que cette zone, désignée sous le nom de la montagne des Kurdes, est la cible de bombardements aériens. Il s'agit d'une zone montagneuse très escarpée où les chars n'accèdent pas facilement", a indiqué à l'AFP le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, qui fait état d'une vingtaine de blessés parmi les habitants.

"Auparavant, les hélicoptères survolaient la zone. Aujourd'hui, c'est l'opération la plus violente" contre les villages de Kansebba, Kabbané, Marj al-Zawiya, Doueirké et Eido, qui se situent entre 6 et 25 km de la frontière turque précisé M. Abdel Rahmane.

"Avec leurs mitrailleuses lourdes, les hélicoptères visent des cibles précises pour tenter de nettoyer la zone en vue de permettre aux transports de troupes de lancer un assaut terrestre et déloger les rebelles", ajoute-t-il.

Au moins 28 personnes, en majorité des civils, ont été tués au total vendredi dans des violences à travers la Syrie alors que la trêve entrée en vigueur il y a plus d'un mois est quotidiennement violée.

ram/feb

PLUS:afp