NOUVELLES
25/05/2012 12:49 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Kreuziger remporte la 19e étape du Giro; Hesjeda à 17 secondes du meneur

VAL DI FIEMME, Italie - Roman Kreuziger a remporté la 19e étape du Giro tandis que Joaquin Rodriguez a conservé sa première place au classement général, vendredi.

Grâce à sa brillante tenue dans la dernière montée, Kreuziger a terminé l'avant-dernière étape montagneuse du Giro en six heures, 18 minutes et deux secondes.

Ryder Hesjedal de Victoria a suivi 19 secondes plus tard, grugeant 13 secondes à l'avance de Rodriguez. Le Britanno-Colombien, deuxième au classement général, n'est plus qu'à 17 secondes du meneur espagnol.

«Nous avons connu une journée exceptionnelle, a dit Hesjedal. Je suis heureux de la belle fin de course que nous avons réussie.»

Rodriguez a fini troisième vendredi, à 32 secondes du Tchèque Kreuziger.

«Tout le monde pensait que Hesjedal allait perdre du terrain, mais au lieu de ça il nous a donnés une leçon, a dit Rodriguez. Son attaque était puissante, personne n'a pu y résister. S'il garde le rythme samedi, ce sera difficile de remporter ce Giro. Il est très fort, mais tout peut arriver dans le col du Mortirolo. Plusieurs grand champions y ont laissé leurs fprces, alors j'ai encore une chance de finir premier au général.»

L'Italien Ivan Basso, champion de l'événement en 2006 et 2010, a terminé à 55 secondes du vainqueur et se trouve maintenant à 1:45 de Rodriguez.

Le périple de vendredi était l'un des plus exigeants du Giro 2012, avec cinq montées en 198 km, de Treviso à Val di Fiemme. Il y avait notamment deux montées de l'intimidant Passo Pampeago et une autre montée de catégorie 1.

Un groupe de 17 cyclistes s'est défait du reste et a pris six minutes d'avance avant la première montée. L'écart est ensuite passé à 10 minutes au moment de commencer la deuxième ascension - une de catégorie 1, le Passo Manghen.

Stefano Pirazzi et Sandy Casar étaient aux commandes pendant la majorité de la deuxième moitié de course, ayant pris l'avance au début de la première montée.

Ils ont atteint le sommet 31 secondes avant Thomas Rohregger, qui a été suivi de cinq cyclistes de la percée initiale, 20 secondes derrière. Le peloton, tout en se rapprochant, restait alors tout de même à trois minutes des meneurs.

Pirazzi et Casar ont été rattrapés par Rohregger et Emanuele Sella avec 11 km à disputer - juste avant la deuxième montée, qui mène à l'arrivée.

Kreuziger n'a pas perdu de temps avant de rétrécir l'écart, compensant pour une mauvaise 17e étape, qui a mis fin à ses chances de triompher. Il est passé en première place avec trois kilomètres à franchir, puis a haussé son avance à plus d'une minute avant la charge de Hesjedal et du champion en titre, Michele Scarponi. Leurs efforts sont toutefois tombés à court.

Quatre autres cyclistes se sont retirés, soit Elia Favilli, Alfredo Balloni, Jose Rujano et Francesco Chicchi, ce qui amène l'ensemble du peloton à 163 vélos.

La 20e étape de samedi sera un autre dur test: 219 km à partir de Caldes, avec comme point culminant une montée de 22 km. Le Giro va ensuite se terminer dimanche, à Milan.

PLUS:pc