NOUVELLES
25/05/2012 04:03 EDT | Actualisé 25/07/2012 05:12 EDT

Deux ex-ministres de la Santé demandent une révision de la Loi sur le tabac

MONTRÉAL - Deux anciens ministres québécois de la Santé, l'un péquiste et l'autre libéral, unissent leurs voix pour réclamer des mesures plus musclées contre le tabac.

Les anciens ministres Jean Rochon et Philippe Couillard, eux-mêmes médecins, ont rédigé une lettre conjointe à l'approche de la Journée mondiale sans tabac, qui aura lieu jeudi prochain, 31 mai.

«Lutter contre le tabagisme s'avère une nécessité absolue pour tout gouvernement cherchant à protéger et à améliorer la santé de la population, en agissant en amont», écrivent-ils.

Dans leur lettre conjointe, ils rappellent que le tabagisme provoque le décès de 10 400 Québécois par année, soit un décès sur cinq, sans compter ceux qui souffrent de maladies reliées à la consommation de tabac.

Et malgré des gains certains, comme un million de fumeurs en moins entre 1994 et 2009, il faut faire davantage, plaident les docteurs Rochon et Couillard.

Les deux anciens ministres de la Santé et des Services sociaux demandent à leur successeur, Yves Bolduc, de revoir la Loi sur le tabac, dans laquelle un mécanisme est déjà prévu pour s'adapter aux nouvelles réalités, à tous les cinq ans.

«Cette réforme est nécessaire pour faire face aux nouvelles stratégies de promotion des produits du tabac qui favorisent le tabagisme», écrivent-ils, citant le cigarillo, les emballages attrayants et l'aromatisation de produits du tabac.

Ils demandent donc au ministre Bolduc de redoubler d'efforts avec «tous les outils législatifs» à sa disposition.

PLUS:pc