Marc Bergevin n'est pas encore prêt à annoncer la nomination de son entraîneur-chef, mais le nouveau directeur général du Canadien ne devrait plus faire languir les partisans de l'équipe bien longtemps.

« Je continue à faire du travail. Ce n'est pas fait encore, mais on approche. Il y a du chemin à faire, mais on est bien avancés », a mentionné Bergevin vendredi, au cours d'une conférence téléphonique pour présenter son nouvel adjoint Rick Dudley.

Bergevin a reconnu que la finale de la Coupe Stanley n'est généralement pas le bon moment pour annoncer une embauche de la sorte. S'il n'y a pas d'annonce en début de semaine prochaine, il faudra donc attendre jusqu'à la mi-juin.

Le processus d'embauche du successeur de Randy Cunneyworth est toujours aussi confidentiel, et il n'est pas encore terminé. Bergevin n'a pas même voulu confirmer le nombre de candidats en lice. Il n'a pas non plus voulu commenter les rumeurs au sujet de Scott Mellanby, qui a quitté son poste d'entraîneur adjoint des Blues de Saint Louis à l'issue de la dernière saison.

Le DG du Tricolore compte par ailleurs consulter Dudley avant de choisir son homme de confiance.

« Rick a embauché plusieurs entraîneurs dans la Ligue nationale. Je vais lui poser des questions et je vais me servir de son expérience », a-t-il commenté.