NOUVELLES
24/05/2012 10:10 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Wall Street repart en baisse, toujours inquiète pour l'Europe

Wall Street évoluait en légère baisse jeudi peu après l'ouverture, toujours plombée par les incertitudes européennes alors qu'aux Etats-Unis les statistiques étaient conformes aux attentes: le Dow Jones reculait de 0,24% et le Nasdaq de 0,36%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 29,55 points à 12.466,60 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 10,32 points à 2.839,80 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait 0,12% (-1,54 point) à 1.317,32 points.

Wall Street avait terminé sans direction mercredi, limitant ses pertes après avoir lourdement chuté au cours de la séance, le marché restant suspendu aux évolutions sur le front de la crise de la dette en Europe: le Dow Jones a cédé 0,05% à 12.496,15 points, tandis que le Nasdaq a pris 0,39% à 2.850,12 points.

Soutenu jeudi à l'ouverture par le rebond du géant de l'informatique Hewlett-Packard (+5,46 à 22,23 dollars) qui a annoncé la suppression de 27.000 emplois pour appuyer son redressement, le marché américain a changé de direction quelques minutes après le début de la séance, plombé par les incertitudes persistantes en Europe.

D'une part, "le sommet informel des chefs d'Etat et de gouvernement européens (tenu mercredi soir à Bruxelles) n'a eu aucun résultat", affichant les divergences de vue entre le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel, a souligné Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

En outre, du point de vue économique, l'activité du secteur privé s'est fortement contractée en mai dans la zone euro, l'indice PMI tombant à 45,9 contre 46,7 en avril, selon une première estimation officielle publiée jeudi, qui augure d'une forte baisse du PIB au deuxième trimestre.

Les statistiques économiques américaines échouaient par ailleurs à rassurer le marché.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont baissé aux Etats-Unis du 13 au 19 mai de 0,5% par rapport à la semaine précédente, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère du Travail, même si le recul est légèrement inférieur à ce qui était attendu par les analystes.

"C'est un signe que la création d'emplois va reprendre en mai", ont noté John Ryding et Conrad DeQuadros, de RDQ Economics.

Les commandes de biens durables ont rebondi aux Etats-Unis en avril, à un rythme légèrement inférieur qu'attendu.

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans progressait à 1,759% contre 1,721% mercredi, et celui à 30 ans à 2,841% contre 2,794%.

ppa/sl/sam

PLUS:afp