NOUVELLES
24/05/2012 10:11 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Syrie: les rebelles de l'ASL disent rechercher les Libanais enlevés à Alep

L'Armée syrienne libre (ASL) a affirmé jeudi qu'elle recherchait activement un groupe de pèlerins chiites libanais enlevés mardi à Alep, répétant qu'elle n'était pas impliquée dans ce rapt, selon un communiqué.

"La direction (de l'ASL) mène des efforts pour retrouver les personnes enlevées et les libérer, a indiqué un porte-parole de l'ASL, le colonel Qassem Saad Eddine, condamnant cet acte et affirmant de nouveau que les rebelles n'avaient aucun lien avec l'enlèvement des pèlerins libanais qui revenaient d'Iran.

Le porte-parole a par ailleurs dénoncé "l'implication de certaines parties libanaises dans des actes hostiles aux Syriens au Liban et à leur révolution", citant des "persécutions, meurtre et enlèvement de nombreux syriens".

Il a averti que la direction de l'ASL "ne restera pas silencieuse face à ces atteintes" et appelé dans ce contexte les autorités libanaises à "assumer pleinement leur responsabilité pour protéger les réfugiés syriens" dans le pays.

Le général Moustapha Al-Cheikh, chef du Conseil militaire de l'ASL basé en Turquie, a nié mercredi que son groupe soit derrière le rapt.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, avait affirmé ne pas écarter non plus l'implication du régime du président Bachar al-Assad dans l'incident.

L'agence officielle libanaise (ANI) avait fait état mardi de l'enlèvement de 13 Libanais chiites dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, alors qu'ils revenaient dans leur pays après un pèlerinage en Iran, attribuant le rapt à l'ASL.

L'auteur de l'enlèvement est l'"une des factions de l'opposition syrienne armée", avait affirmé mercredi le ministre libanais des Affaires étrangères, Adnane Mansour, se refusant à donner plus de précisions.

rd/hj/vl

PLUS:afp