NOUVELLES
24/05/2012 11:35 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

L'Iran affirme avoir aidé un cargo américain attaqué par des pirates

La marine iranienne a annoncé jeudi être venue en aide la veille à un cargo américain attaqué par des pirates dans le Golfe d'Oman, une information démentie par la compagnie maritime américaine.

Téhéran a affirmé dans un communiqué qu'un navire de guerre iranien patrouillant dans cette zone a "répondu à un appel de détresse" du Maersk Texas, un vraquier de 150 mètres de long et 14.000 tonnes immatriculé aux Etats-Unis, qui avait été "attaqué par plusieurs embarcations de pirates".

"Les pirates ont pris la fuite dès qu'ils ont aperçu le navire iranien", ajoute le communiqué de la marine, qui précise que "le bateau américain a remercié la marine iranienne pour son intervention et poursuivi sa route en sécurité".

Le cargo américain venait du port émirati de Fujeirah et se rendait aux Etats-Unis.

Interrogée par l'AFP depuis Washington, la société Maersk Line a bien confirmé que son bâtiment avait échappé à une attaque de nombreux bateaux pirates, mais a assuré qu'il n'avait pas reçu d'aide de la marine iranienne.

L'équipage du navire "a entendu la marine iranienne sur sa radio après son premier appel de détresse mais notre navire n'a pas reçu d'aide de la marine iranienne", a indiqué le porte-parole de la compagnie maritime, Kevin Steers.

Dans un courriel adressé à l'AFP, M. Steers a précisé que des échanges de tirs avaient eu lieu entre l'équipage et les pirates. "Tout le monde est sain et sauf et le navire poursuit son voyage", a-t-il indiqué.

A l'instar d'une vingtaine d'autres pays, l'Iran fait patrouiller en permanence plusieurs bâtiments de guerre en mer d'Oman et dans le golfe d'Aden pour protéger cargos et pétroliers transitant dans cette zone infestée de pirates.

La marine iranienne a effectué plus d'une centaine d'interventions depuis trois ans pour venir en aide à des navires attaqués, mais c'est la première fois que Téhéran annonce être venu en aide à un bateau américain.

En revanche, des navires de guerre américains patrouillant dans le Golfe et en mer d'Oman ont secouru à plusieurs reprises ces dernières années des naufragés ou des bateaux en détresse iraniens dans cette zone.

L'Iran et les Etats-Unis n'ont plus de relations diplomatiques depuis la prise d'otages à l'ambassade américaine de Téhéran quelques mois après la révolution islamique de 1979.

mod-lma-bar/lor

PLUS:afp