NOUVELLES
24/05/2012 04:17 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

JO-2012 - CSO/dopage: les Saoudiens à pied et privés de Jeux

La Fédération équestre internationale (FEI) a infligé mercredi une suspension de huit mois aux deux piliers de l'équipe d'Arabie saoudite de saut d'obstacles, privés ainsi de jeux Olympiques après que leurs chevaux eurent été contrôlés positifs.

Le vice-champion du monde 2010 Abdullah Waleed Al Sharbatly et Khaled Abdulaziz Al Eid, médaille de bronze individuel aux JO de Sydney-2000, qui ont commencé leur peine en février, ne pourront pas remonter en compétition avant octobre.

Les cavaliers disposent néanmoins d'un mois pour faire appel éventuellement auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS).

Lobster et Vanhoeve, chevaux respectifs de Al Sharbatly et Al Eid, avaient été testés positifs à des anti-inflammatoires non-stéroidiens, phénylbutazone et oxyphenbutazone, lors de deux étapes de la Ligue arabe de la Coupe du monde.

Les deux équipiers, entendus par le tribunal de la FEI en avril, avaient expliqué que les chevaux avaient été contaminés par leur environnement. Selon la législation de la FEI, le cavalier est toujours responsable de son équidé.

Cette suspension est un coup très dur pour l'Arabie saoudite qui n'a pas ménagé ces ressources financières pour constituer depuis quelques années un riche piquet de chevaux.

Avant les Jeux équestres mondiaux (JEM) 2010 à Lexington (Etats-Unis), le royaume avait ainsi acheté pour plusieurs millions d'euros l'étalon Presley Boy, confié à Al Eid, et la jument Seldana di Campalto, médaille d'argent dans le Kentucky sous la selle de Al Sharbatly, 29 ans. Blessée, Seldana di Campalto est indisponible depuis plus d'un an.

Al Eid, 43 ans, était devenu le premier cavalier arabe à remporter une médaille olympique.

bur-asc/jgu

PLUS:afp