NOUVELLES
24/05/2012 06:50 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Italie: Prandelli, la noblesse du Calcio

La vie de Cesare Prandelli n'a été épargnée ni par les drames, ni par les défaites cruelles, mais l'entraîneur de l'Italie reste un modèle de fair-play et de classe dans un football habitué à plus d'excès dans ce pays, et sa reconstruction du jeu de la "Nazionale" est un succès.

Si l'équipe d'Italie vit sa Renaissance, Prandelli est son sage Erasme. L'homme et le footballeur ont traversé les épreuves avant d'arriver au sommet du "Calcio".

Orphelin de père à 16 ans, il a perdu son épouse en 2007, emportée par un cancer. Le beau Cesare, aux cheveux gominés en arrière, a ému l'Italie en renonçant au banc de l'AS Rome pour rester au chevet de Manuela Caffi en 2004-2005. Elle a rechuté deux ans plus tard, le laissant avec leurs deux enfants. Ils avaient 15 et 18 ans quand ils se sont rencontrés, "puis on ne s'est plus lâché", avait-il raconté.

Sa vie de joueur aussi a été rude. Sa carrière, stoppée à 32 ans par une blessure au genou, est marquée par le drame du Heysel. Prandelli a joué les six dernières minutes de la finale de Coupe des champions 1985, victorieuse, mais endeuillée par la mort de 39 personnes dans le stade.

A ses débuts de technicien, il a senti la morsure du président "mange-entraîneurs" Maurizio Zamparini à Venise, qu'il a pourtant fait remonter en première division (2001).

Il était aussi sur le banc de Parme à l'hiver 2003, au moment de la faillite de la Parmalat du propriétaire, Calisto Tanzi, aujourd'hui en prison.

Mais sa carrière de technicien a décollé à la Fiorentina, qu'il a emmenée deux fois en Ligue des champions: élu meilleur entraîneur 2005-06 et 2006-07.

Célèbre pour le "code éthique" en équipe d'Italie, qu'il a qualifiée aisément pour l'Euro-2012 après le fiasco du Mondial-2010, il défend le bon esprit.

Eliminé avec la Fiorentina aux tirs au but par les Glasgow Rangers en demi-finale de la Coupe de l'UEFA 2008, après avoir outrageusement dominé les 210 minutes de jeu (deux fois 0-0), il avait demandé à ses joueurs de faire une haie d'honneur aux vainqueurs.

eba/gf/gv

PLUS:afp