NOUVELLES
24/05/2012 07:01 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Euro-2012 - Croatie: Bilic, le rocker ne veut pas rater ses adieux

Le plus jeune sélectionneur de la Croatie, héros national depuis la 3e place du Mondial-1998, Slaven Bilic, rocker à ses heures perdues, ne veut pas rater ses adieux à la sélection sur la grande scène de l'Euro-2012, avant de s'en aller entraîner le Lokomotiv Moscou.

"Atypique", c'est l'épithète accolé le plus souvent à Bilic, 43 ans. Atypique juriste, qui avait déclaré avoir fait les études de droit parce que c'était la faculté la plus proche de chez lui.

Atypique entraîneur qui, vêtu d'un T-shirt à l'effigie du Che Guevara, s'adonne, entre matches et entraînements, au rock, avec guitare électrique en bandoulière.

"Je ne peux pas faire mon travail sans la musique. J'en ai besoin pour me distraire", explique ce coach qui parle couramment l'anglais, l'italien et l'allemand.

Bilic s'était donné pour mission de rebâtir, sur les ruines de l'échec du Mondial-2006, une nouvelle équipe, en appelant de nouveaux joueurs, tel que Mladen Petric, Eduardo da Silva, Ognjen Vukojevic ou encore Ivan Rakitic.

Cette "nouvelle vague" avait qualifié la Croatie pour l'Euro-2008 avec en sus une victoire "historique" contre l'Angleterre (3-2) à Wembley qui barra aux Anglais la route de l'Euro-2008.

Mais la Croatie s'inclina ensuite en quarts de finale face aux Turcs. "Ca va nous hanter, nous ne méritions pas de perdre", avait estimé Bilic après ce match qui s'était achevé aux tirs au but (1-1 a.p, 1-3 t.a.b).

Les Croates avaient ensuite échoué à se qualifier pour le Mondial-2010. Mais Bilic a pris sa revanche sur la Turquie, que les Croates ont éliminée en barrage de l'Euro-2012.

"L'Euro est le tournoi le plus cruel" a-t-il récemment confié sur le site goal.com. "Je ne veux pas dire qu'il est plus difficile de gagner (l'Euro) que la Coupe du monde, mais au moins en Coupe du monde on peut avoir des niveaux divers dans le groupe."

"C'est vraiment difficile cette fois-ci parce que, à part les hôtes, la Pologne et l'Ukraine, les autres équipes sont vraiment les meilleures (en Europe). Vous ne pouvez pas avoir un groupe facile".

Interrogé sur les adversaires dans le groupe (Espagne, Italie, Eire), Bilic se veut intrépide: "L'Espagne, championne d'Europe et du monde, est une équipe à respecter, mais pas une formation invincible".

"On parle de l'Espagne, mais si vous regardez bien, à l'Euro-2008, ils avaient uniquement battu l'Italie en quarts de finale au tirs au but, et au Mondial-2010, il se sont inclinés face à la Suisse dans leur groupe, et ont lutté contre Chili et le Paraguay". Mais La Roja avait quand même fini championne du monde...

La Croatie vit toujours dans le souvenir de la 3e place en Coupe du Monde en 1998. Le pays n'a jamais oublié le courage du coach qui, alors défenseur, avait joué avec une hanche fissurée et sous médicaments.

Et son héros est toujours aussi bravache: "Je suis certainement meilleur entraîneur qu'en 2008, mais l'objectif est le même, gagner l'Euro-2012".

pi-rus/cn/pgr/nip

PLUS:afp