NOUVELLES
24/05/2012 01:28 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Des élus américains approuvent une diminution de l'aide au Pakistan

Une commission du Sénat américain a adopté jeudi des mesures visant à réduire l'aide des Etats-Unis au Pakistan en raison des tensions entre les deux pays et de la condamnation, mercredi, d'un médecin qui a aidé la CIA à retrouver Oussama ben Laden.

Un amendement proposé par le sénateur républicain Lindsey Graham pour diminuer de 33 millions de dollars l'aide au Pakistan a été adopté à l'unanimité, soit 30 voix pour et zéro contre.

Le chiffre symbolique de ce montant a été choisi en référence au nombre d'années de prison dont a écopé le docteur Shakeel Afridi, condamné mercredi notamment pour trahison en première instance à 33 ans de prison par un tribunal tribal pour avoir aidé la CIA à débusquer Oussama ben Laden, tué en mai 2011 par un commando américain dans le nord du Pakistan.

La sénatrice démocrate Dianne Feinstein, présidente de la commission du Renseignement, a estimé que M. Afridi "n'est pas un espion". "Je peux vous le dire", a-t-elle insisté.

Parallèlement, les sénateurs ont approuvé une diminution de 58% de l'aide au Pakistan, par rapport à ce que demandait le président Barack Obama.

Le texte réduit aussi l'aide à l'Afghanistan de 28% et celle à destination de l'Irak de 77%.

Au total, le projet de loi de finances compte 184 millions de dollars pour les opérations du département d'Etat au Pakistan et 800,3 millions d'aide à Islamabad, dont 50 millions pour la lutte contre l'extrémisme violent.

Le président Obama proposait initialement une aide de 2,2 milliards. Ces coupes visent l'aide militaire uniquement et non l'aide économique, soit une aide de 475 millions qui reste intacte.

"Si c'est comme ça que le Pakistan traite un ami et un héros, je ne suis pas sûr de ces fonds", a lancé Mme Feinstein au sujet de la condamnation du docteur Afridi.

Une sous-commission avait déjà validé ces réductions drastiques mardi.

emp/sam

PLUS:afp