NOUVELLES
24/05/2012 01:02 EDT | Actualisé 24/07/2012 05:12 EDT

Cannes: la Floride et le Mexique en toile de fond des deux films en compétition

CANNES, France - Deux films très différents étaient en compétition jeudi au Festival de Cannes, avec d'abord «The Paperboy» de l'Américain Lee Daniels, à l'affiche duquel figurent plusieurs stars comme Nicole Kidman et Matthew McConaughey, et "Post Tenebras Lux", du Mexicain Carlos Reygadas, qui rassemble au contraire des acteurs inconnus du grand public.

«The Paperboy» est inspiré d'un roman de Pete Dexter au titre éponyme, que le réalisateur espagnol Pedro Almodovar avait un temps pensé adapter pour le cinéma. Il raconte l'histoire d'un journaliste qui, en 1969, part enquêter avec son frère en Floride sur le cas d'un homme condamné à mort. Une femme, tombée amoureuse de lui, veut faire prouver son innocence.

Outre Nicole Kidman et Matthew McConaughey, Zac Efron et John Cuzack font partie de la distribution du nouveau film de Lee Daniels, réalisateur de «Precious» («La véritable Precious Jones») (2009), un long métrage qui avait obtenu plusieurs prix.

John Cuzack, qui incarne l'homme condamné à mort, a apprécié de pouvoir jouer un rôle dur, inhabituel pour lui. "«J'avais l'impression d'être libéré d'une cage», a-t-il déclaré lors de la conférence de presse de présentation du film.

Nicole Kidman, qui interprète la femme amoureuse, a dit s'être sentie également «très à l'aise dans ce rôle». «C'est mon travail de me laisser aller, de rentrer complètement dans la peau du personnage, de ne pas juger par rapport à mes propres sentiments», a-t-elle confié.

«John (Cuzack) et moi, on ne se connaissait pas auparavant. C'était utile, car on pouvait jouer plus librement. Il fallait que je joue ce personnage très cru, confronté à des scènes dangereuses, et j'étais prête», a-t-elle expliqué.

L'actrice australienne a ajouté qu'elle avait «adoré "Precious"». «"Je m'étais dis que j'aimerais bien être dans un de ses films (de Lee Daniels) car il m'apprendrait beaucoup. Il me permettrait de repousser mes limites», a-t-elle souligné.

L'action du deuxième film présenté en compétition, «Post Tenebras Lux» (qui signifie «après les ténèbres, la lumière»), se passe au Mexique. Il évoque l'installation d'une famille, qui vivait en ville, à la campagne, et la façon dont ils ressentent ce changement.

Le réalisateur, Carlos Reygadas (qui présente la particularité d'avoir également été un grand joueur de rugby), avait remporté le prix du jury à Cannes en 2007 pour «Lumière silencieuse».

La compétition se poursuivra vendredi avec la projection de «Cosmopolis» du Canadien David Cronenberg, avec Robert Pattinson et Juliette Binoche, et de «Dans la brume» de l'Ukrainien Sergueï Loznitsa.

PLUS:pc