NOUVELLES

Yémen: les organisations d'aide internationale tirent la sonnette d'alarme

23/05/2012 02:25 EDT | Actualisé 22/07/2012 05:12 EDT

Sept organisations d'aide internationale ont averti mercredi que le Yémen était au bord d'une "crise alimentaire catastrophique" et demandé à la communauté internationale de se mobiliser, alors que s'ouvre à Ryad une réunion des "Amis du Yémen".

Dans un communiqué conjoint, les sept organisations, dont Oxfam, CARE et Save the Children, ont souligné qu'au moins 10 millions de personnes, soit environ 44 % de la population, "n'ont pas assez à manger", ajoutant qu'un enfant sur trois souffrait de "malnutrition sévère".

Elles ont appelé les "Amis du Yémen", qui se réunissent en Arabie saoudite en présence notamment de représentants des Etats-Unis, de l'Union Européenne et des riches monarchies du Golfe, à "'intensifier leurs efforts" pour venir en aide au pays au bord de l'effondrement économique.

Le Yémen a l'intention de demander à la communauté internationale une aide d'environ 10 milliards de dollars lors de cette réunion, avait indiqué début mai à l'AFP son ministre du Plan, Mohammed Saïd al-Saadi.

Penny Lawrence, directrice internationale d'Oxfam, qui se trouve au Yémen, a souligné que "le quart des Yéménites s'est endetté en tentant de nourrir leurs familles".

"Les mères font sortir leurs enfants de l'école et les mettent à mendier dans les rues pour survivre", a-t-elle ajouté, prévenant que faute d'une "réponse adéquate aux besoins humanitaires", "de nouvelles vies seront en danger et la transition politique dans le pays pourrait être compromise".

Jerry Farrell, directeur pour le Yémen de Save the Children, a indiqué qu'environ "la moitié de la population n'a pas assez à manger".

"Si une action humanitaire urgente n'est pas prise, le Yémen sera plongé dans une crise de la faim aux proportions catastrophiques", a-t-il prévenu.

Oxfam a pour sa part accusé dans un rapport séparé accompagnant le communiqué les donateurs internationaux de "chercher des raisons de ne pas fournir" une aide au Yémen.

Jusqu'à présent, seulement 43% d'une aide de 455 millions de dollars réclamée par l'ONU et les organisations d'aide internationale a été reçue pour l'aide humanitaire au Yémen.

L'instabilité exacerbe la crise, et au cours des seuls deux derniers mois, les violences dans le nord et le sud ont poussé plus de 95.000 personnes à fuir leurs foyers, portant le nombre total de déplacés à l'intérieur du pays à plus d'un demi-million, selon le rapport.

ls/at/hj

PLUS:afp