NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse, fébrile avant le sommet de l'UE

23/05/2012 09:56 EDT | Actualisé 23/07/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert en baisse mercredi, dans un climat d'incertitude toujours plus vive pour l'avenir de la Grèce en zone euro, tandis que les perspectives économiques aux Etats-Unis offraient peu de soutien: le Dow Jones reculait de 0,69% et le Nasdaq de 0,93%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 86,43 points à 12.416,38 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 26,50 points à 2.812,58 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait 0,67% (-8,86 points) à 1.307,77 points.

Mardi, Wall Street avait fini dans le rouge, décrochant en fin de séance après des déclarations peu encourageantes sur la place d'Athènes au sein de l'Union monétaire: le Dow Jones Industrial Average avait lâché 0,01% à 12.502,81 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 0,29% à 2.839,08 points.

Les marchés américains ont débuté la séance "sous pression" en raison des "inquiétudes toujours élevées à propos de l'avenir de la Grèce au sein de la zone euro, alors que les membres de l'Union européenne sont censés tenir un sommet" à Bruxelles, ont noté les experts de Charles Schwab.

Les 27 chefs d'Etat et de gouvernement des pays de l'Union européenne (UE) se réunissent mercredi soir lors d'un sommet informel se tenant après les déclarations de l'ancien Premier ministre grec Lucas Papademos qui a estimé que "le risque que la Grèce quitte l'euro est réel".

Dans un entretien au Wall Street Journal diffusé mercredi, M. Papademos a estimé qu'on ne pouvait exclure de planifier un abandon par la Grèce de la monnaie commune, prévenant qu'une telle issue pourrait affecter des pays extérieurs à la zone euro.

En outre, la Bourse New-Yorkaise était pénalisée par les résultats décevants du géant de l'informatique Dell.

Et "les commentaires du Bureau du Budget du Congrès des Etats-Unis (CBO) pesaient également sur les cours", ont souligné les analystes de Wells Fargo.

Selon le CBP, l'économie américaine risque de connaître une récession au premier semestre 2013 si la politique budgétaire est maintenue telle que prévu.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,731% contre 1,793% mardi, et celui à 30 ans à 2,818% contre 2,892%.

sab/sl/eg

PLUS:afp